Accueil PLO 18/juillet/2020 12:40

Erekat exige la libération immédiate du prisonnier Kamal Abu Wa’ar et de tous les prisonniers malades

Ramallah, le 18 juillet 2020, WAFA- Saeb Erekat, Secrétaire du Comité exécutif de l‘Organisation de libération (OLP), a appelé les institutions de la communauté internationale à condamner et à faire pression sur Israël, dans l’objectif de relâcher le prisonnier malade Kamal Abu Wa’ar et les autres prisonniers, notamment les âgés, les mineurs, les femmes et les détenus administratifs.

Dans des lettres officielles adressées aux Nations Unies, au chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge, au secrétaire général de la ligue arabe, aux ministres des affaires étrangères de nombreux pays et autres, Erekat a expliqué la gravité de la situation des prisonniers palestiniens dans les geôles d’occupation israéliennes, où ils sont exposés aux pires conditions de santé et d’hygiène.

Erekat a mis l’accent sur la situation critique du prisonnier malade Kamal Abu Wa’ar de 46 ans, qui est atteint d’un cancer de la gorge, et a été testé positif au Covid-19, soulignant l’urgence de le relâcher pour sauver sa vie.

En outre, Erekat a souligné la nécessité de surveiller les prisons israéliennes et d’enquêter les crimes israéliens persistants contre la loi internationale et le droit humain international, avertissant contre la propagation de COVID-19 dans les prisons de l’occupation et la menace que celle-ci fait peser sur la vie des prisonniers malades.

Il a ajouté que 700 prisonniers malades, dont 300 souffrent des maladies chroniques, croupissent dans des conditions déplorables dans les prisons israéliennes, ainsi qu’ils subissent la négligence médicale planifiée.

Il a indiqué également, que les prisonniers palestiniens appellent toutes les institutions internationales et la communauté internationale pour sauver leur vie et intervenir immédiatement afin de libérer les prisonniers malades qui sont plus vulnérables face au Coronavirus (COVID-19).

De plus, Erekat a dénoncé fermement le non-respect israélien des appels internationaux qui revendiquent le soin de santé et le relâchement des prisonniers malades, mentionnant que l’occupation continue la négligence médicale délibérée, qui a causé la mort du prisonnier Saadi Al-Ghrabli (74 ans) qui est tombé en martyr le 8 juillet 2020.

69 prisonniers malades parmi 224, ont péri dans les prisons israéliennes, suite à la politique illégale de négligence médicale, depuis 1967.

N.S

 

 

 

Nouvelles connexes