Accueil international 16/April/2021 11:22 PM

Bilan des répressions de l’armée israélienne d’occupation dans les territoires palestiniens

Ramallah, le 16 avril 2021, WAFA-Les forces israéliennes poursuivent leurs attaques répression, arrestations et expulsions en Cisjordanie, à Jérusalem et la bande de Gaza.

Dans la bande de Gaza:

Des avions de combat israéliens ont frappé aujourd'hui vendredi plusieurs sites dans la bande de Gaza assiégée, a rapporté notre correspondant.

Les avions de combat israéliens F-16 avaient tiré deux missiles sur un site, à l'ouest du camp de réfugiés de Nuseirat, dans la bande centrale, le détruisant et y mettant le feu tout en endommageant des biens à proximité.

L'aviation d'occupation a également ciblé un site près de l'aéroport international de Gaza détruit, ce qui lui a causé d'importants dégâts.

Les avions israéliens ont également frappé une terre agricole ouverte, à l'est du quartier d'Ez-Zeitoun, au sud-est de la ville de Gaza, avec au moins un missile, ce qui a provoqué un trou profond.

Aucune victime n'a été signalée dans aucune des frappes aériennes.

Répression des marches pacifiques en Cisjordanie:

Quatre citoyens Palestiniens ont été blessés aujourd’hui par des balles en caoutchouc israéliennes lors de manifestations et d'affrontements ultérieurs avec les forces d'occupation israéliennes dans les villages de Beit Dajan et Kafr Qaddoum en Cisjordanie occupée, selon des témoins.

Dans le village de Beit Dajan, à l'est de la ville de Naplouse, les forces d’occupation ont lancé des balles en acier recouvertes de caoutchouc et des grenades assourdissantes sur les citoyens qui manifestent chaque semaine contre les activités coloniales israéliennes et le vol continu de terres palestiniennes par Israël.

Au moins trois ont été blessés, tandis que de nombreux autres ont été asphyxiés par l'inhalation de gaz. Les blessés ont été soignés sur les lieux des affrontements par des médecins locaux.

Les arrestations:

La police d’occupation israélienne a capturé tard hier et tôt ce matin  huit Palestiniens de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem-Est au milieu des tensions entourant le mois sacré du Ramadan, a rapporté le correspondant de WAFA.

 Il a précisé que les agents de la police israélienne avaient pénétré de force dans le bâtiment sud de l'enceinte de la mosquée, connue sous le nom de mosquée al-Qibli, ainsi que dans les cours pour tenter de forcer les fidèles à sortir, et en ont détenu huit.

La police a tiré des bombes assourdissantes sur des personnes pour les disperser de force alors que les forces israéliennes secrètes, connues sous le nom de Mista'arvim, ont enlevé une personne.

Les policiers se sont également affrontés avec un groupe de jeunes près de Bab al-Sahira, également connue sous le nom de porte d’Hérode, et les ont dispersés. C'était la troisième nuit consécutive d'affrontements.

Les affrontements ont éclaté au sujet de l'augmentation des violations et des provocations par la police israélienne contre les Palestiniens à Jérusalem occupée, en particulier dans et autour de la mosquée Al-Aqsa depuis le début du mois sacré musulman du Ramadan.

Ces violations incluent la fermeture des haut-parleurs de la mosquée comme moyen d'empêcher les appels à la prière en plus d'empêcher l'entrée de repas aux fidèles le soir après une longue journée de jeûne sans nourriture ni eau.

Les forces d'occupation israéliennes ont arrêté plusieurs jeunes Palestiniens dont l'identité n'est pas encore connue, près de la porte de Damas à Jérusalem occupée, après l'attaque des fidèles quittant la mosquée Al-Aqsa, après la prière du soir.

 Des sources locales ont déclaré que les forces d'occupation avaient tiré des cartouches de gaz lacrymogène, des balles sonores et des balles en caoutchouc contre la foule de fidèles, et qu'elles avaient arrêté un certain nombre d'entre eux.

Il convient de noter que les forces d’occupation, depuis le début du mois de Ramadan, attaquent quotidiennement les fideles quittant la bénie mosquée Al-Aqsa près de Bab Al-Amud et d’Al-Zahira.

Dans ce contexte, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté ce vendredi une fille, dont l'identité est inconnue, sur le barrage militaire de Kalandiya au nord-est de Jérusalem occupée, selon des témoins.

Ils ont rapporté que les forces d’occupation ont conduit cette fille à l’intérieur du barrage militaire.

Les forces d'occupation israéliennes ont arrêté, ce soir, vendredi, un prisonnier libéré de la ville de Tubas, au nord de la Cisjordanie occupée, a fait savoir le Club du prisonnier.

Kamal Bani Odeh, directeur du club des prisonniers de Tubas, , a déclaré que l'occupation avait arrêté le prisonnier libéré, Ahmed Mamoun Daraghmeh, 33 ans, alors qu'il traversait le poste militaire de Tayasir, installé à l'est du gouvernorat de Tubas.

Les expulsions:

Les deux prisonniers libérés Nadim Safadi et Saleh Badr Abu Asab, tous deux âgés de 21 ans, de la ville de Jérusalem, ont reçu de la part des autorités israéliennes des décisions d’expulsion de 4 mois de la mosquée Al-Aqsa.

La ville de Jérusalem occupée est soumise à une attaque farouche par les forces israéliennes de l’occupation et ses colons par leurs mesures quotidiennes dont, l’arrestation et l’expulsion des jérusalémites, la confiscation et la démolition des maisons et des installations, les incursions dans la mosquée d’Al-Aqsa et l’évacuation des Palestiniens de leurs maisons au profit des colons.

F.N

 

 

Nouvelles connexes