Accueil Occupation 20/June/2021 08:51 AM

La police israélienne rafle 11 Palestiniens des territoires de 1948

La police israélienne rafle 11 Palestiniens des territoires de 1948
photo d'archive

Deir Al-Asad, le 20 juin 2021, WAFA- La police israélienne a intensifié sa campagne de répression contre les Palestiniens des territoires de 1948, et a appréhendé 11 Palestiniens de la localité Deir Al-Asad dans les territoires de 1948.

Cette campagne d'arrestations vient suite aux événements qui ont eu lieu hier dans la région, lorsque les forces israéliennes ont pris d'assaut un mariage, tout en agressant les participants à la fête et tirant en l'air, causant de très graves blessures à un jeune homme dans la trentaine.

Après cela, les forces israéliennes ont poursuivi leurs agressions et ont éclaté des affrontements avec les habitants, sachant que les unités spéciales israéliennes se sont déployées intensivement dans la région.

Au cours de la dernière agression dans les territoires de 1948, plus de 1 550 personnes ont été arrêtées et 150 mises en accusation ont été déposées.

À ce jour, 140 actes d'accusation ont été portés contre 230 personnes, dont la majorité sont des Arabes et parmi eux des mineurs, accusées d'avoir agressé des policiers, jeté des pierres et incendié.

Les villes palestiniennes de 1948 pays ont récemment été témoins de manifestations et d'affrontements contre les attaques des gangs de colons et les assauts de la police israélienne contre les manifestants et la répression qui ciblent les Arabes.

Dans un temps précèdent, Qadri Abu Bakr, chef de la Commission des affaires des prisonniers, a appelé la communauté internationale avec toutes ses institutions, à prendre des mesures immédiates pour mettre fin à l'attaque raciste et de représailles lancée par la police israélienne contre les Palestiniens à l'intérieur des territoires de 1948.

Les forces d'occupation avaient lancé hier une campagne d'arrestations sans précédent et frénétique à l'intérieur des territoires de 1948, touchant un grand nombre de citoyens, dans le contexte de leur participation aux événements de rejet de la politique israélienne systématique de harcèlement du peuple palestinien, en particulier ce qui se passe dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem, où il existe un plan pour expulser les Palestiniens de leurs maisons.

R.N

Nouvelles connexes