Accueil Occupation 17/August/2021 08:44 AM

Les autorités d’occupation livrent des avis de démolition à des familles palestiniennes dans la vallée du Jourdain

Les autorités d’occupation livrent des avis de démolition à des familles palestiniennes dans la vallée du Jourdain
Archive de WAFA

Vallée du Jourdain, le 17 août 2021, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la nuit dernière le hameau d’Ibziq dans le nord de la vallée du Jourdain et ont remis des notifications de démolition à deux familles en plus de demander à un troisième de détruire son installation, selon une source locale.

Moataz Bisharat, responsable du dossier de la vallée du Jourdain à Tubas, a dit que les forces d’occupation avaient envahi Khirbet Ibziq, ont remis deux notifications écrites sous la rubrique « donner la dernière chance » à deux familles pour démolir leurs habitations et leurs granges et ont demandé à un troisième de détruire ses tentes sous la menace, sinon l'armée procédera à la démolition d'ici une semaine.

De plus, les autorités d’occupation ont remis un ordre militaire à une famille pour l’expulser de son habitation sous prétexte des exercices militaires qui seront menées pendant les jours «22, 25 et 31 de ce mois-ci ».

En vertu du droit international, chasser les résidents d'un territoire occupé de leur maison est considéré comme un transfert forcé de personnes protégées, ce qui constitue un crime de guerre. Mais les habitants des communautés palestiniennes de la vallée du Jourdain ne sont pas étrangers à ces politiques israéliennes perturbatrices.

La vallée, qui est une bande de terre fertile qui longe le Jourdain vers l'ouest, abrite environ 65 000 Palestiniens et représente environ 30 % de la Cisjordanie.

Depuis 1967, lorsque l'armée israélienne a occupé la Cisjordanie, Israël a transféré au moins 11 000 de ses citoyens juifs dans la vallée du Jourdain. Certaines des colonies dans lesquelles ils vivent ont été construites presque entièrement sur des terres privées palestiniennes.

L'armée israélienne a également désigné environ 46 % de la vallée du Jourdain comme zone militaire fermée depuis le début de l'occupation en juin 1967, et a utilisé le prétexte d'exercices militaires pour déplacer de force les familles palestiniennes qui y vivent dans le cadre d'une politique de nettoyage ethnique et d'étouffement du développement palestinien dans la région.

Environ 6 200 Palestiniens vivent dans 38 communautés dans des lieux réservés à l'usage militaire et ont dû obtenir l'autorisation des autorités israéliennes pour entrer et vivre dans leurs communautés.

En violation du droit international, l'armée israélienne non seulement déplace temporairement les communautés sur une base régulière, mais confisque également leurs terres agricoles, démolit leurs maisons et leurs infrastructures de temps en temps.

En plus de subir des déplacements temporaires, les familles palestiniennes qui y vivent sont confrontées à une myriade de restrictions d'accès aux ressources et aux services. Pendant ce temps, Israël exploite les ressources de la région et génère des profits en allouant de généreuses étendues de terres et de ressources en eau au profit des colons.

Les politiciens israéliens ont clairement indiqué à plusieurs reprises que la vallée du Jourdain, hautement stratégique, resterait sous leur contrôle dans toute éventualité.

H.A

Nouvelles connexes