Accueil Présidence 02/September/2021 08:52 AM

Le président rencontre un certain nombre de journalistes égyptiens

Le président rencontre un certain nombre de journalistes égyptiens

Le Caire, le 2 septembre 2021, WAFA- Le président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, a rencontré hier soir, à sa résidence du Caire, un certain nombre de hauts responsables des médias égyptiens.

Le président les a informé  des derniers développements de la situation en Palestine sur les crimes israéliens continus contre le peuple palestinien, qui ont causé des dizaines de martyrs, la poursuite de l'expansion des colonies, la démolition des maisons des citoyens, la menace d'expulsion des familles de Sheikh Jarrah, Silwan, Batn al-Hawa, Hébron et la vallée du Jourdain, de leurs maisons et de leurs fermes, et la saisie de leurs terres.

Le président a informé ses invités sur  les mouvements liés à la situation palestinienne et des rencontres et contacts qu'il a eus avec un certain nombre de dirigeants arabes.

Le président Abbas a souligné que la position de l'administration américaine actuelle est bonne, sachant qu'elle est favorable à la solution à deux États, à la non-implantation, et contre les actions unilatérales et avait annoncé sa décision de rouvrir son consulat à Jérusalem-Est.

Le président a déclaré : « Nous sommes en contact permanent avec l'administration américaine », notant que l'opinion publique aux États-Unis a subi un changement qualitatif, et ce n'est pas seulement dans la rue américaine, mais au sein du public américain qui a commencé à décrire Israël comme raciste, agresseur et commettant des crimes de guerre, y compris les Juifs américains et un grand nombre d'églises américaines ont publié des déclarations condamnant l'occupation.

A propos de la réunion tenue entre le président Abbas et Benny Gantz, son Excellence a déclaré : « Au cours de la réunion, nous lui avons demandé la reconnaissance par Israël des résolutions de légitimité internationale, la mise en œuvre des accords que nous avons signés, en particulier les accords d'Oslo, la cessation des colonies et l'agression des colons contre notre peuple, en plus d'autres causes. »

Concernant la réconciliation palestinienne, le président a indiqué qu'elle est en suspens, car nous avons eu de nombreuses discussions dans un certain nombre de capitales arabes et non arabes "Le Caire, Istanbul, Doha et Ramallah", soulignant la nécessité pour le Hamas de reconnaître la légitimité internationale et s’il reconnaît cette légitimité, nous pouvons former un gouvernement d'union nationale immédiatement. »

Concernant la tenue d'élections, le président Mahmoud a affirmé qu'aucune élection n'aura lieu sans Jérusalem, exprimant son rejet des idées qui appellent à les tenir par téléphone ou Internet, et que les urnes doivent être à l'intérieur de Jérusalem, comme cela s'est produit dans toutes les précédentes élections; afin d’affirmer notre souveraineté sur notre terre. »

Le Président a souligné la nécessité d'adhérer à l'Initiative de paix arabe et a déclaré que le prochain sommet palestino-égypto-jordanien discutera de la stratégie internationale et la manière d'avancer dans le monde et dans la communauté arabe, car l'Égypte et la Jordanie ont une influence aux niveaux régional et international.

Le président palestinien a affirmé que le seul moyen d'assurer la sécurité et la paix pour tous et de mettre fin à l'occupation israélienne de l'État de Palestine occupé, le « membre observateur des Nations Unies » conformément à leur résolution n° 67/19 de 2012 et l'engagement à mettre en œuvre la résolution n° 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies et les résolutions pertinentes de la légitimité internationale, qui ont toutes affirmé la fin de l'occupation israélienne.

Il a également souligné la nécessité pour la communauté internationale d'assumer ses responsabilités et d'accélérer la mise en œuvre des résolutions de légitimité internationale sur la question de la Palestine, en organisant une conférence internationale sous l'égide des Nations Unies avec la participation du Quartet international, en l'élargissant avec une participation arabe et internationale et d'autres parties et de mettre fn à l'arrogance israélienne qui se comporte comme s'il était au-dessus des lois et pactes internationaux.

Le Président a apprécié les efforts déployés par la République arabe d'Égypte dirigée par le Président Abdel Fattah El-Sisi, ses positions en faveur des droits légitimes de notre peuple et son rôle qui soutient la cause palestinienne, l'importance de poursuivre la coordination et les contactes entre les deux pays,  au service des intérêts de la nation et de ses enjeux communs, surtout la cause palestinienne.

R.N/F.N

 

 

 

Nouvelles connexes