Accueil international 11/September/2021 10:34 AM

Le syndicat des enseignants de la ville américaine San Diego adopte une résolution déclarant Israël État d'apartheid

Washington, le 9 septembre 2021, WAFA - Le syndicat des enseignants de la ville américaine de "San Diego" a adopté une résolution condamnant les crimes d'Israël contre le peuple palestinien et le considère comme un Etat d'apartheid.

Le syndicat comprend plus de 6 000 enseignants des écoles de la ville, des collèges des facultés et les bases militaires américaines. La décision a été officiellement adoptée après la signature du conseil syndical, représenté par son président, Jim Mahler.

Selon cette résolution, le syndicat a condamné le déplacement forcé de la population palestinienne dans la ville de Jérusalem, les bombardements des zones civiles dans la bande de Gaza assiégée et la poursuite des violations des droits humains depuis l'occupation des terres palestiniennes en 1948.

La résolution dit: « Israël utilise des armes avancées dans son bombardement aveugle de la bande de Gaza, qui a tué un grand nombre de civils et détruit les infrastructures de base dans les territoires occupés, privant les Palestiniens de leurs droits, de leurs biens et de la possibilité de vivre dans la dignité. »

 «  Depuis 1967, les démolitions de maisons, les confiscations de terres, le refus systématique de permis de construire et la construction de colonies illégales dans presque toutes les parties des territoires palestiniens occupés sont devenus la politique officielle d'Israël, malgré les condamnations répétées de la communauté internationale.» a ajouté la résolution.

Les signataires poursuivent : « Bien que nous considérions le ciblage des civils comme inhumain, l'absence d'une politique étrangère américaine équitable, en plus d'une aide militaire massive et sans entrave à Israël, encourage le militarisme israélien et contredit notre politique en ce qui concerne le statut de l'occupation des territoires palestiniens. »

Dans ce contexte, le syndicat des enseignants de San Diego a confirmé, dans un communiqué, qu'il s'opposait à l'amalgame dangereux entre racisme antijuif et opposition à la politique d'Israël, au régime d'occupation et à l'apartheid.

"Cette confusion sape la lutte palestinienne pour la liberté, la justice, l'égalité et la lutte mondiale contre l'antisémitisme, et sert à protéger Israël d'être tenu responsable en vertu des normes universelles des droits de l'homme et du droit international", indique la résolution.

Le syndicat a catégoriquement condamné la violence antisémite où qu'elle se produise, soulignant que la condamnation par Israël de son nettoyage ethnique des Palestiniens, de l'occupation, de l'apartheid et des crimes de guerre n'est pas antisémite.

Le syndicat a également appelé le gouvernement américain à intervenir d'urgence pour mettre fin à l'occupation israélienne et à l'agression contre le peuple palestinien.

Il est à noter que le Conseil du syndicat des enseignants de Los Angeles qui comprend plus de 33 000 enseignants, votera dans les prochains jours sur un projet de résolution similaire qui considère Israël comme un État d'apartheid, et la résolution adopte le Boycott, d’Israël (BDS ).

La résolution dit dans le texte qu'elle propose, après avoir été approuvée par trois sections syndicales : « En tant qu'enseignants des écoles publiques, nous portons une responsabilité particulière de solidarité avec le peuple palestinien en raison du fait que l'administration américaine donne 3,8 milliards de dollars par an à Israël, et donc nos impôts sont directement utilisés pour financer l'Etat d'apartheid et les crimes de guerre."

F.N

Nouvelles connexes