Accueil Les Prisonniers 14/September/2021 12:36 PM

Six prisonniers poursuivent leur grève de la faim au milieu d'une grave détérioration de leur santé

Six prisonniers poursuivent leur grève de la faim au milieu d'une grave détérioration de leur santé

Ramallah, le 14 septembre 2021, WAFA- Six prisonniers palestiniens poursuivent toujours leur grève ouverte de la faim dans les prisons israéliennes avec une absence de solutions à la question de la détention administrative.

La commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers a fait savoir que les grévistes sont confrontés à des conditions de santé difficiles qui s'aggravent avec le temps, en raison du refus des autorités d'occupation israéliennes de répondre à leur demande de mettre fin à leur détention administrative.

La commission a ajouté que l'administration pénitentiaire exerce une série de politiques abusives systématiques aux prisonniers pour qu'ils interrompent leur grève, en les isolant et les transférant dans d'autres cellules des prisons israéliennes et interdisant les visites des avocats.

Elle a souligné que les prisonniers en grève Kayed Fasfous, Mikdad Qawasmeh et Alaa Al-Araj, sont détenus épuisés dans la même pièce à l'intérieur de la clinique de la"Prison Ramleh" .

Le prisonnier de 32 ans Kayed Fasfous, de Dura, au sud d'Hébron est en grève de faim depuis 62 jours, et son état de santé se détériore de plus en plus,  il se plaint de douleurs sévères sur tout le corps, notamment aux reins, aux pieds, à la tête et des picotements dans le cœur, il a perdu environ 30 kilogrammes de son poids.

Le prisonnier Mikdad Qawasmi de 24 ans est en grève depuis 55 jours consécutifs, son état de santé est en détérioration, car il souffre d'une perte de poids, de douleurs aux reins, aux articulations, des maux de tête et une pression aux yeux, le prisonnier se deplace actuellement avec un fauteuil roulant, car il perd l'équilibre.

Alaa Al-Araj de 34 ans de Tulkarem poursuit également sa grève de la faim depuis 37 jours et soufre des problèmes de santé très graves sachant qu’il est sur un fauteuil roulant.

A savoir que trois autres prisonniers poursuivent leur grève de la faim : Hisham Abu Hawash d’Hébron, qui est en grève de la faim pour le 29ème jour, et Rayek Bisharat de Tammun près de la province de Tubas continue sa grève de la faim pour le 24ème jour et Shadi Abu Aker du camp d'Aida à Bethléem est en grève pour le 21ème jour.

La commission a tenu les autorités d'occupation israéliennes pleinement responsables de la vie des prisonniers grévistes, appelant toutes les autorités compétentes, en particulier la Croix-Rouge internationale, à assumer leur rôle réel et sérieux pour assurer le suivi des prisonniers grévistes et rassurer leurs familles, elle a appelé également les organisations internationales de défense des droits humains à intervenir sérieusement pour mettre fin à la politique de détention administrative.

La politique israélienne de détention administrative largement condamnée permet la détention de Palestiniens sans inculpation ni jugement pour des intervalles renouvelables allant généralement de trois à six mois sur la base de preuves non divulguées même l'avocat d'un détenu est interdit de visite.

Actuellement, Israël détient quelque 540 Palestiniens en détention administrative, jugée illégale par le droit international, pour la plupart d'anciens prisonniers qui ont passé des années en prison pour leur résistance à l'occupation israélienne.

Le nombre de prisonniers administratifs dans les prisons d'occupation est d'environ 550.

R.N/F.N 

Nouvelles connexes