Accueil Les Prisonniers 15/September/2021 08:17 AM

La Commission des Affaires des détenus : Les prisonniers Al-Ardah blessés après être brutalement torturés

La Commission des Affaires des détenus : Les prisonniers  Al-Ardah blessés après être brutalement torturés
Les prisonniers Mahmoud et Mohammad Al-Arda

Ramallah, le 15 septembre 2021, WAFA- L’avocat de la Commission des Affaires des prisonniers et ex-prisonniers, Khaled Mahajna a révélé que le prisonnier Mohammed Al-Arda est blessé à la tête et au visage après être torturé, insulté et privé de dormir, de manger et de boire depuis son ré-arrestation.

Il a été également étendu nu pendant des heures lors de son interrogatoire après son arrestation, avant d’être transféré à Al-Jalama.

L'avocat Mahajna a raconté les détails de sa visite au prisonnier Al-Ardah, à l'aube ce mercredi, après que les services de renseignement de l'occupation ont stipulé au dernier moment que chaque avocat ne devrait visiter qu'un seul prisonnier.

Lors de son interview sur la télévision de Palestine, Mahajna a dit que le prisonnier Al-Arda était content de sa liberté dans les territoires de 1948 et les simples détails qu'il avait vus l'avaient indemnisé pour 22 ans à l'intérieur de la prison, car il a mangé les fruits des figues de Barbarie pour la première fois depuis 22 ans d'un Champs dans la plaine de Marj Ibn Amer.

L’avocat Mahajna a clarifié que les forces d’occupation l'ont brutalement agressé lors de son arrestation, indiquant qu’il a été blessé à la tête et à l’œil droit et ne reçoit aucun traitement jusqu’à présent ainsi qu’il souffre des blessures parce qu’il a tenté de s’échapper lors de son arrestation.

Il a dit, selon le prisonnier Al-Arda, qu’il avait 20 enquêteurs israéliens dans la prison de Nazareth où il a été étendu nu pendant des heures lors de son interrogatoire après son arrestation, avant d’être transféré à Al-Jalama au sud de la ville de Haïfa.

Le prisonnier Muhammad Al-Ardah est constamment contrôlé, car il n'a pas dormi plus de 10 heures pendant 5 jours, a dit Mahajna.

Il a confirmé que les interrogateurs essayaient de négocier avec lui sur de fausses accusations, et l'un des interrogateurs l'a même menacé de lui tirer dessus.

L'avocat Mahajna a poursuivi les détails de sa visite : « Le prisonnier Al-Arda se trouve dans une cellule de deux mètres dans un compteur surveillé 24 heures sur 24 avec des caméras et des gardes, et qu'il n'a pas mangé de nourriture depuis le moment de son arrestation jusqu'à hier, et que l'occupation l'empêchait de dormir, de se reposer et de prier, et il est déplacé entre la cellule et la salle d'interrogatoire et n'est pas sorti. Il ne sait jamais quelle heure il est, et prie sans aucune heure ».

Le prisonnier Muhammad Al-Ardah remercie tout le peuple palestinien, tous ceux qui l'ont soutenu et tous les médias pour leur grande solidarité avec les prisonniers.

L’avocat a dit que les enquêteurs interrogent chaque jour le prisonnier Al-Ardah alors que ses mains et pieds sont menottés, comme a été amené à visiter son avocat menotter et les jambes entravées et gardé par 6 geôliers qui ont surveillé la visite de l’avocat.

Il a ajouté que le prisonnier Al-Arda ne sait pas qui a été capturé parmi ses collègues qui se sont évadés de la prison de Gilboa à l'exception de Zakaria Al-Zubaidi, soulignant que les enquêteurs cachent toutes les informations le concernant.

L'avocat Mahajna a dit : « Le prisonnier Muhammad Al-Ardah refuse les charges retenues contre lui et garde le silence malgré toutes les tentatives de torture et de pression. Il a répondu aux enquêteurs de l'occupation qu'il n'avait commis aucun crime et a dit : : « J'ai visité la Palestine occupée en 1948, je cherchais ma liberté et de rencontrer ma mère. »

Le prisonnier Mohammed Al-Arda a déclaré que les forces spéciales de l’occupation « Yamam et Alissam » ont battu son compagnon Zakaria Zubeidi, et lorsqu'ils sont arrivés au centre d'enquête d'Al-Jalama, ils les ont séparés l'un de l'autre, et il ne sait rien de lui.

Muhammad Al-Ardah et Zakaria Zubeidi n'ont pas bu une seule goutte d'eau après avoir quitté la prison de Gilboa, ce qui les a épuisés et incapables de continuer à marcher.

 L'avocat Khaled Mahajna : « Alors que la recherche des forces d'occupation touchait à sa fin dans la cachette de Muhammad al-Ardah et Zakaria al-Zubaidi, ils ont été trouvés par hasard lorsque l'une des forces d'occupation a tendu la main et a attrapé Muhammad. »

 L'avocat a dit : « Le captif Muhammad Al-Ardah a confirmé qu'il écrira en détail tout ce qui lui est arrivé, et c'est la première fois de sa vie qu'il parcourt les régions des territoires de 1948 et a promis d'écrire à ce sujet en détail. »

Selon le prisonnier Mahmoud Al-Arda, lors d'une première visite de son avocat, Raslan Mahajna, il a déclaré à son avocat que lui et le reste des ces compagnons avaient commencé à creuser le tunnel par lequel ils se sont échappés de la prison de Gilboa la dernière semaine de décembre 2020.

L’avocat a dit que Mahmoud fait toujours l'objet d'une enquête sévère dès le premier moment de son arrestation.

Concernant les détails du processus d'arrestation, le prisonnier Mahmoud Al-Ardah a déclaré que lui et ses cinq collègues ont essayé autant que possible de ne pas entrer dans les villages palestiniens des territoires de 1948 afin de n'exposer personne à la responsabilité, et qu'ils ont atteint le village de Naoura et sont entrés dans la mosquée, et de là ils se sont dispersés deux par deux.

Le prisonnier Al-Arda a ajouté : « Notre arrestation est venue par hasard, et personne de Nazareth ne nous a signalés, alors qu'une patrouille de police passait, et quand elle nous a vus, elle nous a arrêtés ».

Mahmoud a dit à son avocat : « J’étais ravi par les masses de gens venant de Nazareth pour nous soutenir devant le palais de justice israélien là-bas, indiquant qu’ils nous ont remonté le moral, un grand merci à eux ».

Le prisonnier Al-Arda a exprimé son inquiétude quant à la situation des prisonniers et à leurs exploits  qui leurs ont été sapés. 

H.A/F.N 

 

Nouvelles connexes