Accueil Rapports et Enquêtes 27/September/2021 09:43 AM

Demain coïncidera la 21ème commémoration de la deuxième Intifada

Demain coïncidera la 21ème commémoration de la deuxième Intifada
Photo d'archive

Ramallah, le 27 septembre 2020, WAFA - Le souvenir de l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon, alors chef du Likoud, qui s'est introduit avec d'autres responsables israéliens de droite dans la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem le 28 septembre 2000, vit toujours dans le cœur et l'esprit des Palestiniens du monde entier, qui se souviennent de cet événement comme de l'étincelle qui a déclenché la deuxième Intifada palestinienne, ou soulèvement, contre l'occupation israélienne.

Les Palestiniens se sont affrontés avec les forces israéliennes assurant la protection de Sharon et de sa  délégation, ce qui a fait des dizaines de blessés parmi les Palestiniens et la police israélienne.

La visite provocante a eu lieu un jeudi, et le lendemain vendredi, des milliers de musulmans assistent généralement à la prière du vendredi à la mosquée Al-Aqsa, le troisième site sacré de l’islam.

La police israélienne était présente en force à Jérusalem et en particulier dans sa vieille ville et sa mosquée Al-Aqsa. Leur présence a provoqué les fidèles et a finalement abouti à de graves affrontements au cours desquels la police a été amenée à utiliser une force meurtrière contre les fidèles, tuant six personnes et en blessant des centaines d'autres.

En colère contre les massacres de Jérusalem, des manifestations ont éclaté le lendemain dans tous les territoires palestiniens occupés. Ce jour-là, les forces israéliennes ont tué 13 manifestants et en ont blessé plus de 600 autres, et le lendemain, elles en ont tué 10 autres et en ont blessé des centaines d'autres.

Cette scène sanglante s'est étendue même aux Palestiniens en Israël, qui sont sortis le 1er octobre pour protester contre le meurtre israélien de dizaines de leurs compatriotes palestiniens dans les territoires occupés. La police israélienne a réagi violemment aux manifestations et a abattu 13 citoyens palestiniens d'Israël au cours des jours suivants.

Avec le grand nombre de meurtres, l'Intifada a pris un cours plus violent car les armes ont été utilisées pour la première fois depuis le début du processus de paix au début des années 1990 et Israël, dirigé par Ariel Sharon, a utilisé des avions de combat pour assassiner les combattants et les dirigeants palestiniens et détruire les bâtiments palestiniens, tandis que les Palestiniens ont eu recours à des attentats suicides à l'intérieur d'Israël.

En conséquence, Israël a réoccupé les villes palestiniennes de Cisjordanie à partir de 2002, notamment Ramallah, la base de l'Autorité palestinienne et son chef Yasser Arafat, qui a été assiégé dans son quartier général jusqu'à sa mort en novembre 2004.

Ariel Sharon a construit le célèbre et triste mur de séparation qui a détruit des milliers de dunums de terres agricoles palestiniennes et érigé des barrages militaires et routiers partout.

L’Intifada a duré jusqu’en 2005, a coûté la vie à des milliers de Palestiniens et la destruction massive de leurs villes et institutions.

H.A

Nouvelles connexes