Accueil Occupation 06/October/2021 12:03 PM

Démolition et notification de destruction à Silwan

Démolition et notification de destruction à Silwan
Photo d'archive

Jérusalem, le 6 octobre 2021, WAFA- Mercredi, les autorités israéliennes ont envahi la localité de Silwan au sud de la mosquée d’Al-Aqsa, ont détruit une maison et ont notifié de démolir trois autres, notant que les forces israéliennes ont déjà notifié le propriétaire de démolir sa maison et l’ont obligé de détruire une partie, sous prétexte sans permis de construction.

Il est à noter que les autorités d'occupation ont remis des notifications de démolition de trois maisons dans le quartier Al-Bustan de Silwan, jusqu'au 5 novembre, ces maisons sont vieilles et ont été construites avant 1967.

Le membre du Comité de défense des terres de Silwan, Fakhry Abu Diab, a déclaré à ‘WAFA’ que les tentatives des autorités israéliennes en démolissant les maisons palestiniennes visent à imposer le contrôle de l’occupation totale sur la ville de Jérusalem.

Dans la même région, des colons ont saisi un appartement dans la localité de Silwan, sous la protection des forces israéliennes.

Basé au sud de la vieille ville de Jérusalem, à côté de ses murs, Silwan compte une population d'environ 33 000 palestiniens, elle est la cible d'organisations de colons israéliens depuis des années. Dans certains cas, des résidents palestiniens ont été contraints de partager leurs maisons avec des colons.

Certaines de ces familles vivent à Silwan depuis plus de 50 ans depuis après avoir été déplacées de la vieille ville dans les années 1960.

La politique israélienne largement pratiquée de démolitions de maisons et de destruction d'autres biens vise des familles entières.

De telles démolitions sont considérées comme des punitions collectives illégales et constituent une violation du droit international des droits humains.

Silwan, qui abrite environ 33 000 Palestiniens, est situé à l'extérieur des murs de la vieille ville et à peine 5 km du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem occupée, où les manifestations contre les expulsions planifiées ont conduit à la violence israélienne contre les Palestiniens et à l'agression de 11 jours contre Gaza.

Depuis les années 1980, Israël a déplacé des colons juifs dans le quartier, et actuellement plusieurs centaines de colons y vivent dans des complexes de colonies fortement protégés, aux dépens des familles palestiniennes qui ont été déplacées de force.

Silwan a été la cible d'activités coloniales répétées par le gouvernement israélien et les organisations de colons, en raison de son emplacement stratégique proche de la mosquée d’Al-Aqsa.

En plus de prendre en charge les bâtiments, les activités coloniales dans le quartier comprennent également des fouilles archéologiques.

L'impact de l'activité de colonisation dans les zones palestiniennes telles que Silwan comprend des restrictions sur l'espace public, la croissance résidentielle et la liberté de mouvement, ainsi qu'une augmentation des frictions et de la violence. Dans les cas les plus graves - Silwan, la vieille ville et Sheikh Jarrah - l'expropriation des colons a entraîné la perte de biens et l'expulsion de résidents palestiniens de longue date.

R.N

Nouvelles connexes