NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil Les Prisonniers 12/October/2021 10:23 AM

Six détenus continuent leur grève de la faim contre leur détention administrative

Six détenus continuent leur grève de la faim contre leur détention administrative
Photo d'archive

Ramallah, le 11 octobre 2021, WAFA- La Commission des Affaires des prisonniers et ex-prisonniers a confirmé que six détenus sont actuellement en grève de la faim, pour protester contre leur détention administrative, au milieu d'une  détérioration sévère de leur état de santé, dont le prisonnier Kayed Fasfous qui est en grève depuis 90 jours.

Le conseiller médiatique de la commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, Hassan Abd Rabo a souligné que le détenu Kayed Fasfous de Dura à Hébron est en train de mener la grève de la faim la plus longue, (90) jours consécutifs, il est actuellement détenu à l'hôpital de Barzilai dans un état de santé critique.

Un autre prisonnier gréviste, le détenu Miqdad Qawasmeh d'Hébron, qui est en grève de la faim depuis (83) jours. Il est actuellement détenu à l'hôpital Kaplan dans un état de santé critique. Les autorités d'occupation ont gelé l'ordre de détention administrative, mais le gel ne signifie pas l'annulation de l'ordre. Cela signifie en fait que l'administration des prisons et le dispositif de renseignement ne sont pas responsables de sa vie, et le transforment en prisonnier officieux détenu à l'hôpital, sous la tutelle de la sécurité de l'hôpital à la place des geôliers.

De plus, il y a 4 autres détenus qui sont en grève de la faim, comme le détenu Alaa Araj de Tulkarem, en grève depuis (66) jours, les détenus Hisham Abu Hawash d'Hébron qui est en grève depuis (57) jours, Rayeq Bisharat de Tammoun à Tubas depuis (52) jours et le détenu Shadi Abu Aker de Bethléem, qui est en grève depuis (49) jours.

Abd Rabo a mentionné que les conditions de santé de tous les détenus grévistes sont très mauvaises et se détériorent avec le temps, en soulignant que le prisonnier Fasfous a perdu 30 kilogrammes de son poids.

Il a déclaré sa profondément préoccupée de la vie des détenus en grève, et que les autorités d'occupation devaient assumer l'entière responsabilité de leur sort.

R.N

Nouvelles connexes

Lire la suite