Accueil Politique 12/October/2021 12:49 PM

La Fédération palestinienne de football: "Nous nous excusons de ne pas recevoir le chef de la « FIFA »

La Fédération palestinienne  de football: "Nous nous  excusons de ne pas recevoir le chef de la « FIFA »

Jérusalem, le 12 octobre 2021, WAFA- La Fédération de Palestine de football s’est excusée de ne pas recevoir le chef de la Fédération internationale de football, Gianni Infantino, à cause de sa participation à un événement en Israël qui ne sert pas ses déclararations concernant les valeurs du système footballistique international.

Dans un communiqué publié mardi, la fédération a ajouté : « En raison que la Fédération palestinienne n'a pas le droit d’intervenir dans l'agenda du chef de la Fédération internationale, nous lui avons expliqué que s'il insistait pour participer à cet événement qui ne sert pas ses déclarations concernant les valeurs du système footballistique international, nous nous excusons de  ne pas le recevoir, car rien ne justifie sa visite en Palestine. Selon nous, elle ne contribuera pas à renforcer les relations entre les peuples, et ne serve pas les valeurs de tolérance et des droits humains dont M.nfantino a toujours parlé avec fierté ».

La fédération a poursuivi dans son communiqué : "Jeudi dernier, nous avons reçu une lettre officielle du chef de la Fédération internationale de football, nous informant de son désir de visiter la région, et que cette visite commencera par une visite en Palestine le lundi 11 octobre 2021 pour rencontrer la Fédération palestinienne du football, le niveau politique, et participer à toutes activités et événements q'elle sugèrera et que le chef de la Fédération internationale se rendra  en Israël le lendemain pour participer à des événements et activités sportifs et organiser un certain nombre de réunions officielles.

Il a reçu ce message de manière positive, étant donné ce que cette visite pourrait contribuer à trouver des solutions viables aux problèmes en suspens avec l'État occupant, qui constituent toujours un obstacle majeur à la capacité de l'Union palestinienne à se développer, et  par précaution, nous avons attiré l'attention du président adjoint de la Fédération internationale sur la nécessité de ne participer à aucune activité sportive ou politique dans les territoires palestiniens occupés en 1967, y compris Jérusalem-Est.

Le communiqué indiquait que l'Association palestinienne de football avait reçu des réponses claires et sans équivoque que cela n'arriverait pas, et nous avons commencé à préparer le programme de visite, qui comprenait des réunions avec des personnalités de la direction politique et des représentants du secteur privé, en plus de participer à la mise en place de la première pierre du Centre Technique Médical Palestinien et la tenue d'une réunion avec les membres du Bureau Exécutif d'Al-Ittihad et la participation au lancement du coup d'envoi de la finale de la ligue féminine.

La Fédération palestinienne a poursuivi : « Au temps que nous avons commencé à préparer les procédures de la visite, la fédération de Palestine de Football a reçu des informations confirmant que la visite du chef de la fédération internationale comportera sa participation à l’inauguration du soi-disant  « musée de tolérance », construit  au-dessus de l'ancien cimetière islamique de Ma'man Allah, qui remonte au XIe siècle, dans la ville de Jérusalem, avec la participation d'un certain nombre de sionistes anglicans, dirigés par un groupe de l'administration américaine précédente, ce qui contredit les valeurs et les principes stipulés dans les statuts de l'International Football Association, et constitue une violation flagrante du droit international, les droits et les sentiments de millions de musulmans dans le monde, parce que la création du musée dans ce lieu viole le caractère sacré d'un cimetière contenant les restes des compagnons et des érudits qui ont été enterrés dans cette terre de dotation islamique à travers des centaines d'années d'histoire de Jérusalem. 

La Fédération a affirmé: « C'est pourquoi nous avons adressé une lettre au chef de la Fédération Internationale dans laquelle nous expliquions les risques liés à sa participation à une conférence politique qui n'a rien à voir avec le sport. D'après ce que nous voyons, la politisation du sport ne servira pas la cause de la paix, ni de la tolérance, qui sont les questions auxquelles le chef de la Fédération internationale a exprimé son soutien à plusieurs reprises, et nous avons suggéré lors de la lettre d'annuler cette visite, ce qui nuirait à sa position de chef de la FIFA et au système sportif mondial ».

 « La Fédération palestinienne espérait que cette visite serait un prélude à la fin des souffrances du joueur palestinien et des mesures d'occupation visant à entraver la diffusion et le développement du jeu dans les territoires palestiniens, et non à soutenir les groupes anglicans-sionistes qui professent leur appel à violer le droit international et à nier les droits fondamentaux du peuple palestinien." a souligné le communiqué.

La fédération de Palestine de football a affirmé son engagement à contribuer aux efforts du système du football, de la coexistence et de la tolérance conformément aux dispositions des statuts continentaux et internationaux dans la promotion des valeurs de paix pour les principes de la FIFA, la Charte olympique et tous systèmes et principes connexes, en espérant que la prochaine visite se déroulera dans des conditions plus respectueuses des valeurs, des droits et du droit international.

R.N/K.R/F.N 

Nouvelles connexes