Accueil Occupation 14/October/2021 09:35 AM

Des colons déracinent 80 oliviers et rasent 60 dunums des terres au nord de Ramallah

Des colons déracinent 80 oliviers et rasent 60 dunums des terres au nord de Ramallah
Photo d'archive

Ramallah, le 14 octobre 2021, WAFA- Des colons israéliens ont déraciné aujourd’hui plus de 80 oliviers et ont rasé plus de 60 dunums des terres dans le village d’Al-Mughayyir au nord de la ville de Ramallah, selon une source locale.

Amin Abu Alia, chef du conseil du villageois, a dit à WAFA que les agriculteurs palestiniens ont été surpris hier par le déracinement de plus de 80 oliviers dans la zone proche de la colonie illégale d’Adi Ad et les forces d'occupation empêchent les citoyens d'y accéder.

Il a ajouté que les colons, protégés par les forces d’occupation, ont agressé l’agriculteur Aktham Al-Naasan et lui ont blessé par des blessures et des ecchymoses.

Abu Alia a indiqué que des colons ont rasé hier aussi des vastes étendus des terres du village, d’une superficie de plus de 60 dunums, dont ils avaient auparavant déraciné environ 500 oliviers.

Cette semaine, la Cisjordanie a été témoin d'une vague d'attaques de colons israéliens alors que les agriculteurs palestiniens commençaient la récolte des olives de l'année. Les attaques comprenaient l'abattage et l'incendie d'oliviers dans diverses zones de la Cisjordanie occupée.

L'armée d'occupation israélienne a également contribué à saboter la saison de récolte des olives palestiniennes en empêchant les agriculteurs d'accéder à leurs terres situées à proximité des colonies ou au-delà de la barrière de l'apartheid.

La récolte des olives est l'une des saisons les plus importantes pour des milliers de ménages palestiniens dans les territoires occupés dont les revenus dépendent fortement du succès de cette saison.

Le village d’Al-Mughayyir :

Al-Mughayyir, village situé au nord-est de Ramallah d’une superficie de 26,000 acres, est entouré par quatre avant-postes illégaux et un camp militaire israéliens.

Le village d’Al-Mughayyir est exposé presque quotidiennement aux violations des forces militaires israéliennes qui saisissent les terres et empêchent la construction sur 80% de ses terres, sous prétexte qu’elles se trouvent dans la zone ‘C’qui représente 60% de la Cisjordanie occupée.

L’occupation considère les terres situées à l’est d’Al-Mughayyir comme zone militaire fermée et empêche les citoyens d’y arriver et même de les priver de faire paitre, leur bétail. 

La majeure partie de la construction est située à Al-Mughayyir, à moins d‘un kilomètre carré, tandis que 17 maisons sont menacées de démolition.

L’importance des oliviers pour les ménages palestiniens :

L’olivier fait partie intégrale du paysage local, au point qu'il est devenu un emblème de la Palestine (symbole de paix). Il est aujourd’hui victime du conflit palestino-israélien.

 Les attaques israéliennes contre les oliviers palestiniens sont en constante augmentation. Elles sont décrites par des colons motivés par la haine, dans le but de blesser et de terroriser les palestiniens.

La récolte des olives est l'une des saisons les plus importantes pour des milliers de ménages palestiniens dans les territoires occupés dont les revenus dépendent fortement du succès de cette saison.

Avec plus de 12 millions d’oliviers plantés sur 45% des terres agricoles de Cisjordanie, la récolte des olives constitue l’une des plus grandes sources de durabilité économique pour des milliers de familles palestiniennes.

 Selon UN OCHA, l'industrie de l'huile d'olive soutient les moyens de subsistance de plus de 100 000 familles et représente un quart du revenu agricole brut des territoires occupés.

Mais, comme le note l'ONG locale MIFTAH, « les oliviers ont plus qu'une signification économique dans la vie des Palestiniens. Ils ne sont pas comme tous les autres arbres, ils symbolisent l’attachement des Palestiniens à leur terre. »

« Parce que les arbres résistent à la sécheresse et poussent dans de mauvaises conditions de sol, ils représentent la résistance et la résilience palestiniennes. Le fait que les oliviers vivent et portent des fruits pendant des milliers d’années est parallèle à l’histoire et à la continuité palestiniennes sur la terre. »

H.A

 

Nouvelles connexes