Accueil Les Prisonniers 14/October/2021 09:42 AM

Un prisonnier entre une nouvelle année de prison ferme

Un prisonnier entre une nouvelle année de prison ferme
Photo d'archive

 

Jénine, le 14 octobre 2021, WAFA- Jeudi, le directeur du club du prisonnier à Jénine, Montasir Samour, a indiqué que le prisonnier, Ali Abdel Latif du camp de réfugiés à Jénine, est entré dans sa 17ème année de prison ferme, sachant qu’il est condamné à la perpétuité.  

Le prisonnier Ali est marié et a trois enfants, il se trouve actuellement dans la prison israélienne ‘Jalbou’,  il a déjà passé de longues années dans l’isolement et a été privé des visites de sa famille.

Il vaut la peine de mentionner qu’Ali souffre des problèmes de santé qui s’aggravent jour après jour.

Ali a un frère martyr lors de l'invasion du camp de réfugiés de Jénine par l'occupation en 2002.

Les geôles israéliennes négligent un grand nombre des prisonniers malades qui atteint à environ 550 dont ceux qui sont atteints du cancer, de la paralysie, de l’insuffisance rénale et d’autres, sachant que les conditions de santé de ces prisonniers s’aggravent de plus en plus en raison de la politique de la négligence médicale pratiquée par l’administration pénitentiaire israélienne. 

Dans les prisons israéliennes, les détenus Palestiniens sont exposés aux pires violations et harcèlements dont la négligence médicale exercée contre les prisonniers malades, en violation flagrante de toutes les lois et les Conventions internationales.

Il vaut la peine de mentionner que la négligence médicale dans les prisons israéliennes a entraîné la mort de 71 prisonniers Palestiniens.

Dans le même contexte, le tribunal de l’occupation a condamné aujourd’hui le prisonnier jérusalémite, Sabri Bashir, à 6 ans de prison ferme.

Mofeed Al-Hajj, un avocat de la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, a déclaré que les soldats de l'occupation ont ouvert le feu envers le jeune Bashir au moment de son arrestation, à la suite il a été touché par des balles réelles dans le ventre et d’autre part dans son corps.

R.N

Nouvelles connexes