Accueil Rapports et Enquêtes 10/November/2021 08:20 AM

17 ans depuis le décès de Yasser Arafat

17 ans depuis le décès de Yasser Arafat

Ramallah, le 10 novembre 2020, WAFA- Demain coïncidera la 17ème commémoration du martyre du président Yasser Arafat, « Abu Ammar qui s’est éteint le 11 novembre 2004.

Le président défunt est né à Jérusalem le 4 août 1929. Son nom complet était "Muhammad Yasser", Abdul Raouf Daoud Sulaiman Arafat Al-Qidweh Al-Husseini. Il a étudié au Caire et a participé en tant qu‘officier de réserve dans l‘armée égyptienne, il rejoignait la lutte contre la triple agression contre l‘Égypte en 1956.

Il a étudié dans la faculté d‘ingénierie de l‘Université ‘Fouad I’ au Caire, il participait depuis sa jeunesse au mouvement national palestinien par le biais de ses activités dans les rangs de l‘Union des étudiants de Palestine, qui par la suite il a assumé la présidence.

Il a également rejoint un groupe de nationalistes palestiniens lors de la fondation du Mouvement palestinien de libération nationale (Fatah) dans les années 50. Il est devenu son porte-parole officiel en 1968 et a été élu président du Comité exécutif de l‘Organisation de libération de la Palestine en février 1969.

En 1974, Abu Ammar a prononcé un discours au nom du peuple palestinien devant l‘Assemblée générale des Nations Unies à New York, où il a lancé sa fameuse phrase : "Je vous ai apporté une arme à la main et un rameau d‘olivier dans l’autre, alors ne laissez pas tomber le rameau vert de ma main".

En tant que commandant en chef des forces conjointes des forces révolutionnaires palestiniennes et du Mouvement national libanais, Abu Ammar a dirigé la bataille contre l‘agression israélienne contre le Liban pendant l‘été 1982, pendant 88 jours, le siège était imposé par les forces israéliennes envahissantes autour de la ville de Beyrouth,  qui  s’est terminé par un accord international, exigeant le départ des combattants palestiniens et lorsque les journalistes ont demandé à Yasser Arafat alors qu‘il traversait la mer pour se rendre en Tunisie à bord d‘un navire grec, il a répondu: ‘’Je vais en Palestine’.

Le leader Yasser Arafat ainsi que les dirigeants et les cadres de l‘OLP ont été les invités en Tunisie. À partir de là, il a commencé à mener à terme ses démarches intensives vers la Palestine.

Le 1er octobre 1985, Yasser Arafat avait miraculeusement échappé à un raid israélien sur une banlieue en Tunisie, qui avait entraîné la mort de dizaines de martyrs et de blessés palestiniens et tunisiens.

Après la réconciliation en 1987 entre les forces politiques palestiniennes rivales lors d‘une réunion du Conseil national palestinien, Arafat a pris les devants sur plusieurs fronts, en Palestine contre l’occupation. La même année, la première Intifada a éclaté dans les territoires palestiniens occupés, il s’est alors engagé dans des batailles politiques au niveau international pour promouvoir la reconnaissance de la cause des Palestiniens et la justice de leurs aspirations.

À la suite de la déclaration d‘indépendance en Algérie, le 15 novembre 1988, le président défunt a lancé à la fin du 13 au 14 décembre de la même année, à l‘Assemblée générale des Nations Unies, l‘Initiative de paix palestinienne pour une paix juste au Moyen-Orient, l’assemblée s’est tenue à Genève après que les Etats-Unis ont refusé de lui accorder un visa de voyage pour New York et un dialogue a été ouvert avec l‘Organisation de libération de la Palestine (OLP) en Tunisie le 30 mars 1989.

Yasser Arafat et l‘ancien Premier ministre israélien, Yitzhak Rabin, ont signé la Déclaration de principes d‘Oslo (Oslo) entre l‘OLP et le gouvernement israélien à la Maison Blanche le 13 septembre 1993, Yasser Arafat est revenu à la tête de l’OLP en Palestine.

Le 20 janvier 1996, Yasser Arafat a été élu président de l‘Autorité nationale palestinienne (ANP) aux élections générales et a depuis lors entamé le processus de construction des fondations d‘un État palestinien.

Après l‘échec des négociations de Camp David en 2000 en raison de l‘intransigeance israélienne et de l‘insistance de Yasser Arafat pour ne pas négliger les droits des Palestiniens et miner leur légitimité, l‘Intifada d’Al-Aqsa a éclaté le 28 septembre 2000.

Les forces et les tanks israéliens ont assiégé Arafat à son quartier général sous le prétexte de l‘accuser de conduire l’Intifada, dans une opération appelée le "mur de protection", durant lequel plusieurs villes palestiniennes ont été assiégées, le siège a été maintenu dans des conditions minimales de la vie humaine.

Le martyr Yasser Arafat est parti il y a 17 ans avec son corps, mais il a laissé un héritage de lutte et de constances nationales et a établi une approche suivie par les dirigeants fondateurs, dirigés par le président Mahmoud Abbas.

H.A

Nouvelles connexes