Accueil Politique 19/January/2022 07:01 PM

Al-Maliki devant le Conseil de sécurité : Israël poursuit sa guerre contre notre peuple sans responsabilité

Al-Maliki devant le Conseil de sécurité : Israël poursuit sa guerre contre notre peuple sans responsabilité

New York, le 19 janvier 2022, WAFA - Le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Riyad Al-Maliki, a appelé le Conseil de sécurité à fournir une protection internationale au peuple palestinien, qui fait l'objet d'attaques féroces de la part des forces d'occupation, des colons et des terroristes israéliens.

Al-Maliki a informé les membres du Conseil, lors de sa session qui s'est tenue aujourd'hui, mercredi, pour discuter de la situation en Palestine, des crimes de l'occupation israélienne, dont dernièrement le crime commis ce matin contre le peuple dans la ville occupée de Jérusalem. 

 Il a indiqué que pendant que nous nous réunissons ici pour faire avancer le processus de paix, Israël poursuit sa guerre contre le peuple palestinien sur le terrain, où les forces d'occupation israéliennes ont encerclé la maison de la famille Salhiya à Sheikh Jarrah, les a expulsés de force de leur domicile avec leurs enfants, et les ont jetés dans le froid.

Al-Maliki a ajouté que l'armée israélienne a arrêté un certain nombre des membres de la famille, avant de démolir leurs maisons, évoquant aussi la question des prisonniers qui entament la grève de la faim qui met leur vie en danger en protestation de leur détention arbitraire dans les prisons de l'occupation. 

Dans son discours, Al-Maliki a souligné que les décisions du conseil, y compris la résolution 2334, ouvrent une voie claire vers une paix juste, expliquant qu'il est important de promulguer des lois et de condamner ceux qui la violent, mais il est également important de suivre la mise en œuvre des décisions et d'assurer la responsabilisation et l'obligation de rendre des comptes.

Il a également souligné que le déni des droits du peuple palestinien par Israël et son mépris de la communauté internationale se poursuivent depuis longtemps, car l'occupation est sûre qu'il y aura des critiques et des condamnations, mais il n'y aura pas d'actes.

Al-Maliki a noté la partialité en ce qui concerne Israël qui est protégé de toute forme de responsabilité, et que cette partialité a empêché ce conseil d'agir et a permis à Israël d'accuser les plus proches partenaires d'antisémitisme pour avoir voté des résolutions conformes au droit international et aux droits de l'homme.

Il a dit que le parti pris  lui a permis d'attaquer la Cour pénale internationale, la Cour internationale de Justice, le Conseil des droits de l'homme, l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité ainsi que d'harceler les dirigeants mondiaux, les lauréats du prix Nobel de la paix, les personnalités morales, les célébrités et les citoyens, pour leur position sur la question de Palestine. 

Le ministre a considéré l'année 2021 comme l'une des années les plus sanglantes pour la Palestine depuis plus d'une décennie, en particulier dans la bande de Gaza.

Il a  noté que c'est l'une des pires années en termes de démolitions de maisons et la construction des colonies dans le territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est. 

Al-Malki a poursuivi que les premiers jours de 2022 ont témoigné l'assassinat d'enfants et des personnes âgées, dont le cheikh Suleiman Al-Hathlin de 75 ans, ainsi que l'annonce de plans pour de nouvelles unités coloniales à Jérusalem-Est occupée et le déplacement forcé de notre peuple.

Le ministre a appelé les membres du Conseil à se rendre en Palestine, pour voir de près la situation sur le terrain, à discuter les mesures nécessaires pour s'assurer que ce qui a été adopté ici est contraire à la réalité. 

Il a souligné que la relation spéciale des États-Unis avec Israël signifie qu'il a une responsabilité particulière à cet égard, et que le Comité du Quartet a un rôle important à jouer en tant qu'organe mandaté par le Conseil de sécurité  de mettre fin à l'occupation et parvenir à la paix.

Al-Malki a fait savoir que la direction palestinienne ne peut que réitérer l'appel lancé par la Russie à convoquer le Quartet au niveau ministériel. Chaque pays peut aider à vaincre l'occupation et apporter sa contribution, de nombreuses initiatives importantes sont prises pour promouvoir la justice et la paix dans la région et le monde entier, par un agenda commun qui traduit les positions et les effort  collectifs pour dissuader les crimes et promouvoir la conformité et aider à faire avancer une paix juste. 

R.N/F.N 

Nouvelles connexes

Lire la suite