Accueil Occupation 21/January/2022 11:09 AM

Les forces israéliennes ciblent des terres agricoles à Gaza

Les forces israéliennes ciblent des terres agricoles à Gaza
Photo d'archive

Gaza, le 21 janvier 2022, WAFA- Les forces d'occupation israéliennes ont pris aujourd'hui pour cible des terres agricoles à l'est des villes de Deir al-Balah et de Khan Younes dans la bande de Gaza assiégée, selon le correspondant de WAFA.

Il a déclaré que les soldats israéliens stationnés le long de la frontière ont ouvert des tirs intenses de mitrailleuses et de bombes lacrymogènes sur les agriculteurs qui tentaient d'accéder à leurs terres pour inspecter les dégâts causés à leurs cultures d'hiver à la suite des récentes conditions météorologiques orageuses à l'est des villes dans les parties centrale et méridionale de la bande, semant la panique parmi eux et les forçant à fuir pour leur sécurité.

Aucun blessé n'a cependant été signalé.

L'armée d'occupation israélienne ne permet pas aux Palestiniens de se trouver à moins de 300 mètres de la clôture périphérique entourant la bande de Gaza, qu'elle a déclarée unilatéralement comme zone tampon, et ouvre souvent le feu sur les agriculteurs et quiconque atteint ces zones.

Un grand nombre de Gazaouis dépendent de la pêche et de l’agriculture pour vivre à la lumière du blocus serré imposé par Israël à la bande de Gaza.

Deux millions de Palestiniens vivent dans la bande de Gaza, soumise à un blocus israélien punitif et paralysant depuis 12 ans et à des assauts répétés qui ont gravement endommagé une grande partie des infrastructures de l’enclave.

Les 2 millions d'habitants de Gaza restent sous occupation « contrôlée à distance » et un siège strict, qui a détruit l'économie locale, étranglé les moyens de subsistance des Palestiniens, les a plongés dans des taux de chômage et de pauvreté sans précédent et coupés du reste des territoires palestiniens occupés et le monde entier.

Gaza reste un territoire occupé, n'ayant aucun contrôle sur ses frontières, ses eaux territoriales ou son espace aérien. Entre-temps, Israël assume très peu de ses responsabilités en tant que puissance occupante, ne répondant pas aux besoins fondamentaux des civils palestiniens vivant sur le territoire.

Tous les deux Palestiniens sur trois à Gaza sont des réfugiés des terres à l'intérieur de ce qui est maintenant Israël. Ce gouvernement leur interdit d'exercer leur droit au retour tel qu'il est inscrit dans le droit international parce qu'ils ne sont pas juifs.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite