Accueil Occupation 11/May/2022 07:16 AM

La journaliste Shireen Abu Aqleh tuée par les tirs d'occupation à Jénine

La journaliste Shireen Abu Aqleh tuée par les tirs d'occupation à Jénine

Jénine, le 11 mai 2022, WAFA- Shireen Abu Aqleh, correspondante de la chaîne d'Al-Jazeera, a été tuée ce matin lors d'une opération de l'armée israélienne dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie.

Le ministère de la Santé a déclaré qu'Abu Aqleh (51 ans) avait été touchée par une balle réelle à la tête et transportée d'urgence à l'hôpital dans un état critique jusqu'à ce qu'elle soit déclarée morte.

Un autre journaliste, Ali Samoudi, a également été touché d'une balle réelle dans le dos, a indiqué le ministère. Il a été signalé dans un état stable.

Le journaliste blessé Ali Samoudi, a dit que les forces d’occupation ont ciblé directement les journalistes, l'ont blessé au dos et tuant Shireen Abu Aqleh des suites de sa blessure à la tête.

Samoudi a confirmé que les forces d’occupation ont délibérément ciblé les journalistes parce qu’il il n’y a pas une personne armée ou des affrontements dans le lieu où se trouve les journalistes qui portait une veste marquée « PRESS ».

Des grandes forces de l’armée israélienne avaient pris d’assaut la ville de Jénine et ont bouclé une maison pour arrêter un jeune Palestinien, ce qui a conduit à l’éclatement des confrontations avec des dizaines de jeunes palestiniens.

Des sources locales ont clarifié que les soldats d’occupation ont tiré les vraies balles en direction de jeunes Palestiniens et des équipes de presse.

 Abu Aqleh, 51 ans, journaliste chevronnée car elle a été l'une des premières correspondantes de terrain d'Al Jazeera, et pendant un quart de siècle, elle a été au centre du danger couvrant les guerres, les attaques et les agressions de l'occupation israélienne contre les Palestiniens.

Shireen Nasri Abu Aqleh (née en 1971 à Jérusalem, a d'abord étudié l'architecture à l'Université des sciences et technologies de Jordanie, puis est passée à la spécialité en journalisme et a obtenu une licence à l'Université de Yarmouk en Jordanie. Après avoir obtenu son diplôme, elle est retournée en Palestine et a travaillé sur plusieurs sites tels que l'UNRWA, la radio « Voix de Palestine » et la chaîne satellite d'Amman. Ensuite, la Fondation Moftah, Radio Monte Carlo et plus tard pour travailler en 1997 avec la chaîne satellite Al Jazeera jusqu'à présent.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite