Accueil Les Prisonniers 16/May/2022 01:41 PM

Après plus de deux mois de grève de la faim, un détenu administratif palestinien en Israël refuse de lâcher prise

Après plus de deux mois de grève de la faim, un détenu administratif palestinien en Israël refuse de lâcher prise

Ramallah, le 16 mai 2022, WAFA- Le détenu administratif palestinien en Israël, Khalil Awawdeh, 40 ans, de la ville d'Idna, dans le sud de la Cisjordanie, qui est en grève de la faim depuis 75 jours consécutifs, persiste dans sa grève jusqu'à il recouvre sa liberté, a déclaré le Club des prisonniers palestiniens.

Awawdeh souffrait de maux de tête, de douleurs articulaires, de fatigue, de battements cardiaques irréguliers, de difficultés respiratoires, de vomissements de sang et d'une perte de poids. Awawdeh avait auparavant été transféré à l'hôpital, puis renvoyé à la clinique de la prison de Ramle malgré une détérioration de son état de santé.

L'administration des prisons d'occupation utilise délibérément le processus de transfert répété, en plus de plusieurs moyens abusifs systématiques, notamment : l'isoler dans des conditions dures et difficiles dans des cellules dépourvues de tout, le priver des visites de sa famille et des méthodes psychologiques pour faire pression sur lui pour qu’il arrête sa grève.

Les autorités d'occupation tardent délibérément à répondre à sa demande dans le but d'épuiser son corps et de lui causer des maladies et des problèmes de santé difficiles à traiter par la suite, dans le cadre des politiques qui ciblent physiquement les détenus.

Au cours des dernières années, au cours desquelles des centaines de détenus ont entamé des grèves de la faim, les autorités d'occupation tentent à travers une série de mesures répressives à briser ces grèves.

Awawdeh, arrêté le 27 décembre 2021 et placé en détention administrative sans jugement ou inculpation, souffre actuellement d'un mal de tête et d'une incapacité à parler et à se déplacer continuellement, en plus d'avoir souffert d'une maladie du cartilage dans le cou et le dos pendant environ 5 ans, il a besoin d'une opération et d'une thérapie physique mais l’administration de la prison se contente de lui fournir des analgésiques.

Awawdeh, père de 4 filles, avait déjà passé 12 ans dans les geôles d’occupation israéliennes dont 5 ans en détention administrative et avait été relâché le 30 juin 2016.

Un autre détenu administratif, Raed Rayyan, 28 ans, est en grève de la faim depuis 40 jours consécutifs pour réclamer également sa liberté. Il aurait également des problèmes de santé à la suite du long jeûne.

Rayyan, qui est actuellement incarcéré dans la geôle israélienne d’Ofer, a été arrêté le 3 novembre 2021 après que les forces d'occupation ont fait une descente dans sa maison et interrogé ses habitants.

Il a été placé par la suite en détention administrative pour une période de 6 mois, mais après la fin de la période de détention, celle-ci a été renouvelée administrativement pour 4 mois supplémentaires, après quoi il a annoncé sa grève de la faim ouverte. 

Les détenus palestiniens ont continuellement eu recours à des grèves de la faim illimitées pour protester contre leur détention administrative illégale et exiger la fin de cette politique qui viole le droit international.

La politique israélienne de détention administrative largement condamnée permet la détention de Palestiniens sans inculpation ni jugement pour des intervalles renouvelables allant généralement de trois à six mois sur la base de preuves non divulguées que même l'avocat d'un détenu est interdit de visite.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite