Accueil Occupation 09/November/2019 01:23 PM

Trois prisonniers poursuivent leur grève de la faim dont un depuis 109 jours

Ramallah, le 11 novembre 2019, WAFA- Trois prisonniers incarcérés dans les prisons israéliennes poursuivent leur grève ouverte de la faim, en protestation contre leur détention administrative, l’un d‘entre eux,  Ismail Ali qui est en grève de la faim depuis109 jours, Ahmed Zahran depuis 49 jours et Musab Al-Hindi depuis 47 jours consécutifs.

Hassan Abed Rabbo, porte-parole de la commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, a déclaré à notre correspondant, qu‘Ali est dans un état de santé critique, compte tenu du refus de l‘occupation de répondre à ses demandes.

Il se trouve actuellement à la clinique ‘Ramla’, il souffre d’une fatigue extrême et des problèmes de vision, il a perdu 20 kilos de son poids et il ne peut se déplacer que dans un fauteuil roulant.

Abed Rabbo  a précisé que les détenus, Zahran et Al-Hindi, souffrent d‘une faiblesse dans la structure du corps et d‘une grande fatigue, ils sont à la clinique ‘Ramla’.

Il est à noter que les forces d‘occupation israéliennes ont imposé des mesures sévères aux prisonniers en grève de la faim, notamment l‘isolement persistant dans des cellules invivables, ils sont interdits des visites de leurs familles et subissent des transferts de prison en prison à plusieurs reprises

En plus des nombreuses mesures prises 24 heures sur 24 par leurs geôliers, les prisonniers subissent les provocations, les pressions psychologiques et une inspection quotidienne dans leurs cellules, dans le but de briser leur volonté.

Notons que la détention administrative est l’arrestation d’une personne par l’autorité militaire, sans inculpation ni jugement, pour une durée inconnue et renouvelable indéfiniment, cette pratique est utilisée par Israël pour des ’’raisons de sécurité’’.
En raison de cette politique, plusieurs prisonniers palestiniens ont entamé la grève ouverte de la faim, en protestation de leur détention administrative.
Le nombre des détenus palestiniens administratifs incarcérés dans les prisons israéliennes, a atteint environ 500.

F.N

 

Nouvelles connexes