Accueil Occupation 22/January/2019 02:48 PM

Une tension dans les prisons israéliennes après la perquisition de cellules des enfants prisonniers dans la prison d‘Ofer

Ramallah, le 22 janvier 2018,WAFA- La tension est élevée dans toutes les prisons israéliennes mardi où des membres de la résistance palestinienne sont incarcérés à la suite d‘un raid policier israélien à grande échelle des sections de la prison militaire d‘Ofer près de Ramallah hier, selon le club du prisonnier palestinien.

Selon le club, les prisonniers dans toutes les prisons ont décidé de mettre fin à leurs activités quotidiennes, notamment en refusant de prendre leurs repas, dans une étape de  solidarité avec les prisonniers à Ofer.

La police israélienne a effectué une descente dans les cellules des prisonniers d‘Ofer y compris les cellules des prisonniers enfants utilisant des chiens au cours de ces deux derniers jours. Elle a également attaqué les prisonniers à l‘aide de gaz lacrymogène, faisant plus de 100 blessés, certains d‘entre eux ont été emmenés à l‘hôpital pour y être soignés.

En réaction à leur traitement, les  prisonniers d‘Ofer ont décidé de refuser d‘accepter les repas et étaient en état d‘alerte en cas de nouvelles perquisitions de la police et des gardiens de la prison.

Selon le club du prisonnier, les prisonniers à Ofer ont refusé la demande de l‘administration pénitentiaire de les rencontrer et ont insisté pour que l‘administration  n‘interdit pas le mouvement des prisonniers à l‘intérieur de la prison afin qu‘ils puissent se rencontrer et décider d‘une stratégie pendant la réunion.

Selon le club, un Etat de terreur parmi les prisonniers enfant dans la prison d‘Ofer après avoir été menacés par des armes à feu et des chiens policiers.

K.R

Nouvelles connexes