Accueil Politique 25/March/2019 07:52 PM

Des dizaines de répressions contre les prisonniers dans les prisons israéliennes depuis le début de 2019

 

Ramallah, le 25 mars 2019, WAFA- Le club des prisonniers a documenté des dizaines de représailles exercées par les forces d‘occupation israéliennes contre les prisonniers dans les différentes prisons depuis le début de l‘année 2019, ce qui est le pire depuis des années en ce qui concerne le niveau de violence à l‘encontre des prisonniers.

Le club des prisonniers a indiqué dans un rapport publié lundi, que les 20 et 21 janvier 2019, le centre de détention d‘Ofer était le théâtre d’une opération répressive au cours de laquelle les forces répressives avaient utilisé du gaz poivre, des bombes assourdissantes, des balles en caoutchouc, des matraques et des chiens policiers, plus de 150 prisonniers ont été blessés, les détenus ont incendié certaines cellules et ont annoncé l‘état de désobéissance.

 Selon le club, le 21 janvier, la section 2 du centre de détention de Megiddo, une des premières prison dans laquelle l‘administration pénitentiaire avait installe des dispositifs de brouillage, suivie d‘une série d‘incursions concentrées dans les prisons "Raymond" et du Néguev".

Le club a précisé que les affrontements entre les prisonniers et l‘administration des camps d‘occupation israéliens se sont intensifiés dans le centre de détention de "Raymond" le 18 mars 2019, après que les forces de répression ont pénétrées de force dans la section ( 7) et avaient transférées les prisonniers dans la section ( 1), équipée de dispositifs de brouillage.

 Il a souligné que le processus d‘escalade par l‘administration contre les détenus dans les centres de détention de "Raymond" et de "Néguev" continuait de culminer la nuit dernière, après que les forces avaient pris d‘assaut la section (4) utilisant des balles, des bombes assourdissantes et des gaz contre les prisonniers, qui ont fait l‘objet de répression en poignardant deux des gardiens.

 Il est à noter que depuis ce matin, les forces de la répression dans plusieurs prisons, notamment "Néguev", "Nafha", "Ofer", "Ichil" et "Megiddo" ont pénétré dans les cellules des prisonniers, sachant qu’il etait impossible de déterminer le nombre de blessés et  la qualité des blessures parmi les prisonniers du centre de détention "Néguev.

 Depuis le début de l’année, les prisonniers ont mené une série de démarches, notamment la dissolution de la représentation organisationnelle dans un certain nombre de centres de détention, le signalement de la désobéissance à la nature imposée par les autorités d’occupation et le maintien de l’état d’alerte.

Le centre de détention du Néguev est l‘un des plus grands centre de détention des prisonniers palestiniens qui ont vécu des événements les plus violents de l‘histoire des prisonniers. En 1988, As‘ad al-Shawa et Bassam al-Samwadi ont été abattus par des tirs de feu des forces de répréssion, cette scène s’est répétée dans la prison du Néguev en 2007 après que les forces répressives ont ouvert le feu sur le prisonnier Mohammed al-Ashqar.

 Le club des prisonniers a mentionné que le nombre de prisonniers détenus par l‘occupation est d‘environ 6000, dont 230 enfants et 46 prisonnières, et que le nombre de prisonniers dans le centre de détention du Néguev est de 1 300.

F.N

 

 

Nouvelles connexes