Accueil Occupation 22/October/2019 12:14 PM

Le prisonnier Ghannam entre son 101ème jour de sa grève de la faim et d‘autres prisonniers la continuent

Ramallah, le 22 octobre 2019, WAFA- Le prisonnier, Ahmed Ghannam (42 ans) de la province d’Hébron, est entré aujourd’hui son 101ème jour de sa grève ouverte de la faim et cinq autres poursuivent leur grève en protestation contre leur détention administrative, dont la prisonnière Heba Al-Labadi qui a entamé la grève depuis 29 jours, selon le club du prisonnier.

Ghannam est entré dans un état de santé très grave, ce qui a nécessité son transfert à l’hôpital il y a plus d’une semaine pendant que les autorités de l’occupation continuent la privation de sa famille de lui rendre visite.

Ghannam, père de deux enfants, a été arrêté par les forces de l’occupation le 18 juin 2019 et placé à la détention administrative.

De plus, les autorités de l’occupation ont imposé des pratiques et des pressions contre le prisonnier Ghannam dès le moment de l’annonce de sa grève, y compris l’isolement, le harcèlement, sa détention dans des conditions difficiles et cruelles.

Cinq autres prisonniers palestiniens poursuivent leurs grèves de la faim : Ismaïl Ali qui a entamé sa grève depuis 90 jours, Tariq Kaadan depuis 83 jours, Ahmed Zahran depuis 30 jours, Mosaab Al-Hindi depuis 28 jours et Heba Al-Labadi depuis 29 jours.

L’administration pénitentiaire cible de transférer les prisonniers entre les prisons et les hôpitaux par le ‘Bosta’(un moyen de transporter des prisonniers, fabriqué en fer) dans le but de les harceler pour briser leur grève.   

Dans la Cour suprême de l‘occupation, le prisonnier Kaadan sera présenté le 23 de ce mois, afin d‘examiner la question de la confirmation de sa détention administrative, ainsi que le prisonnier Ismail Ali le 24 de ce mois-ci.

Le club du prisonnier a indiqué que les prisonniers grévistes souffrent de plusieurs problèmes de santé tandis que l’administration des prisons israéliennes délibère de transférer fréquemment les prisonniers entre les prisons depuis le début de leur grève.

R.N

Nouvelles connexes