Accueil Occupation 08/September/2019 01:16 PM

Un prisonnier souffre des conditions de santé très critiques après 33 jours de sa grève

Ramallah, le 8 septembre 2019, WAFA- La commission des Affaires des prisonniers et ex-prisonniers a révélé que le prisonnier, Nasser Al-Jada souffre des conditions de santé très difficiles après 33 jours de sa grève ouverte de la faim.

Al-Jada (31 ans), de Jénine, écroué dans l’isolement de la geôle israélienne ‘Nitsan Al-Ramla’, a entamé une grève de la faim en protestation contre sa détention administrative qui signifie l’arrestation d’une personne par l’autorité militaire, sans inculpation ni jugement, pour une durée inconnue et renouvelable indéfiniment, cette pratique est utilisée par Israël pour des ‘ raisons de sécurité’.

Le prisonnier Al-Jada a été arrêté par les forces de l’occupation israélienne et son frère le 4 juillet 2019 et les ont placés en détention administrative, sachant qu’il avait été arrêté trois fois.

La commission a dévoilé que l’état de santé du prisonnier Al-Jada se détériore et s’est évanoui à plusieurs reprises et a vomi la bile de l‘estomac.

La commission a indiqué que l’administration pénitentiaire israélienne poursuit toujours des mesures provocantes contre les prisonniers grévistes, dans une tentative de les pousser à briser leur grève.

Ces mesures comprennent le transfert entre les cellules, les harcèlements quotidiens et les fouilles d’une manière brutale de leurs cellules.

Il convient de mentionner que cinq prisonniers poursuivent leur grève ouverte de la faim contre leur détention administrative : Ahmad Ghanam (42 ans) poursuit sa grève de la faim depuis 57 jours, Sultan Khlouf (38 ans) depuis 53 jours, Ismail Ali (30 ans) depuis 47 jours, Tarek Kaadan (46 ans) depuis 40 jours et Thaer Hamdan (30 ans) depuis 28 jours.

H.A 

Nouvelles connexes