Accueil Rapports et Enquêtes 15/November/2019 05:51 PM

Amir …

Gaza, le 15 novembre 2019, WAFA-

Ecrit par Zakaria Al-Madhoun

Traduit par Haneen Assi

Des taches de sang mélangées avec du sable et des pièces en plastique noir provenant de leur motocyclette, ce sont tous les restes de l‘assassinat du citoyen, Ra‘fat Ayyad (55 ans) et de ses deux fils, Islam, 24 ans, et Amir, 7 ans, devant leur maison située dans le quartier Al-Tuffah, dans la bande de Gaza.

Une roquette a frappé le quartier Al-Tuffah et les corps de Ra’fat et de ses deux fils ont été projetés devant la maison.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux a montré l’enfant Amir qui a rendu son dernier souffle à côté de son père et de son frère (demi-frère), tandis que les cris de sa belle-mère s‘accentuaient au moment où elle voit la scène.

Les pionniers des sites de réseaux sociaux ont diffusé une image d‘Amir précédemment publiée par sa mère, portant l‘uniforme et le sac sur le dos, en vue de se rendre dans son école de l‘Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés (UNRWA).

La nouvelle de la mort d’Amir a brisé le cœur de sa mère, Arzaq Al-Masri qui a pleuré son fils à chaudes larmes.

Amir aime toujours les repas préparés par sa mère et sa grand-mère et leurs demandait chaque vendredi de lui préparer la Maqluba et le Maftoul (repas traditionnels chez les Palestiniens).

Amir était un enfant aimé chez tous et ses amis à l’école. Il avait un rêve de devenir un médecin, mais l’occupation a tué le rêve d’Amir, a dit son grand-père. 

Il a poursuivi : ‘"Amir était très attaché à son père et il a été tué sur ses genoux’.

Ces trois derniers jours, les forces de l’occupation israélienne ont executé une agression brutale contre la bande de Gaza, provoquant la mort de 34 citoyens et blessant plus de 113 autres dont des enfants et des femmes.

H.A/F.N

 

 

 

 

Nouvelles connexes