Accueil Occupation 09/July/2020 02:15 PM

Trois détenus palestiniens en grève de la faim pour protester contre leur détention administrative

Ramallah, le 9 juillet 2020, WAFA - Trois détenus palestiniens dans les prisons israéliennes sont actuellement en grève de la faim pour protester contre leur détention administrative sans inculpation ni jugement, a déclaré aujourd‘hui le Club du prisonnier dans son communiqué de presse.

Odai Shehadeh, du camp de réfugiés de Deheisheh à Bethléem, est en grève de la faim depuis 17 jours d‘affilée au camp militaire d‘Ofer près de Ramallah, Fadi Ghneimat, de la ville de Surif à Hébron au sud de la Cisjordanie, est en grève de la faim depuis 16 jours et est détenu à Ofer, et Mahmoud Saadi, du camp de réfugiés de Jénine dans le nord de la Cisjordanie, est en grève de la faim depuis neuf jours et est détenu à la prison de Hadarim, a indiqué le Club du prisonnier.

Le prisonnier Odai Shehadeh (24 ans), étudiant universitaire de Bethléem, arrêté le 21 novembre 2019, poursuit sa grève depuis 10 jours. Shehadeh souffre de migraine et a besoin d’un suivi médical.

Le détenu Fadi Ghneimat (40 ans) d’Hébron, arrêté le 28 septembre 2019, poursuit sa grève depuis 9 jours puisque les autorités d’occupation renouvelé à maintes sa détention administrative.

Ghneimat, père de quatre filles et fils du prisonnier Ibrahim Ghneimat condamné à deux perpétuités, a été arrêté cinq fois depuis 2009.

Le prisonnier Mahmoud Saadi, père de huit fils,  a été arrêté depuis 20 mars 2020 et condamné à 6 mois de détention administrative, notant qu’il avait passé 10 ans dans les geôles israéliennes et souffre de plusieurs problèmes de santé suite à une blessure subie auparavant.

Les Palestiniens en détention administrative ont recours à la grève de la faim pour forcer Israël à les libérer, faute de quoi ils pourraient être laissés en prison pendant de longues périodes sans inculpation ni jugement et sur la base de preuves secrètes, même pas disponibles pour leurs avocats.

Il y a actuellement plus de 350 détenus administratifs palestiniens en Israël, dont des femmes et des mineurs.

H.A

 

 

Nouvelles connexes