Accueil Politique 27/juillet/2020 01:54

L’Autorité palestinienne refuse malgré la crise financière de recevoir des fonds fiscaux d‘Israël par la coordination

Ramallah, le 27 juillet 2020, WAFA – Bien que le gouvernement palestinien est en crise financière qui paralyse sa capacité de payer l’intégralité du salaire à ses employés, il refuse toujours d’accepter les recettes fiscales d’Israël à travers la coordination.

Mohammed Shtayyeh, premier ministre palestinien a déclaré aujourd’hui lors de la réunion hebdomadier du cabinet, tenue à Ramallah, que son gouvernement refuse toujours d‘accepter les recettes fiscales qui représentent plus de 60% des recettes générales palestiniennes.

Il a dit : "Nous continuons d’arrêter totalement des liens avec l‘occupation, et nous ne l‘autoriserons pas à nous faire chanter, et par conséquent nous ne recevrons pas les fonds de dédouanement à partir de ce mois".

A partir du 19 mai dernier et après qu’Israël ait annoncé son intention d’annexer des pans de la Cisjordanie occupée en violation des accords signés et du droit international et des résolutions, l’Autorité palestinienne a décidé d’arrêter tous ses liens avec Israël. Cela signifie que l‘Autorité palestinienne a cessé de recevoir environ 200 millions de dollars de recettes fiscales qu‘Israël perçoit en son nom sur les biens et services destinés aux territoires palestiniens. Israël insiste pour ne livrer l‘argent que par la coordination, une mesure fortement rejetée par l‘Autorité palestinienne, qui la décrit comme une tentative de « chantage ».

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite