Accueil Local 08/août/2020 09:16

12 ans après le départ du grand poète palestinien Mahmoud Darwish

12 ans après le départ du grand poète palestinien Mahmoud Darwish

Ramallah, le 8 août 2020, WAFA-Demain, le 9 août, marquera le 12e anniversaire du décès du grand poète palestinien Mahmoud Darwish, qui a laissé un vide littéraire et culturel difficile à combler dans les années à venir, alors qui est ce poète qui a occupé le monde avec ses poèmes?

Mahmoud Salim Darwish est né le 13 mars 1941 dans le village détruit Al-Barwa, situé près de la ville d'Acre, sa famille est partie au Liban en 1948 puis revenue en 1949 pour constater que le village a été remplacé par un village agricole israélien.

Mahmoud Darwish a été arrêté par les autorités d'occupation israéliennes en 1961 pour ses déclarations anti-occupation et pour ses activités politiques,  il a également été condamné plus d'une fois à l'assignation à résidence, jusqu'à ce qu'il parte en 1972 pour étudier en Union soviétique, ensuite au Caire, pour rejoindre l'OLP.

Il a travaillé comme rédacteur en chef du magazine des ‘affaires palestiniennes’ à Beyrouth, puis est devenu directeur du centre de recherche de l’OLP.

Darwish a occupé de nombreux postes culturels et a été à la tête de l'Association des écrivains et journalistes palestiniens. Il a fondé le magazine culturel littéraire ‘Carmel’ en 1981 et est resté le rédacteur en chef jusqu'à sa mort.

Il a quitté Beyrouth en 1982, après l'agression israélienne, puis s'est déplacé entre Paris, la Tunisie, la Syrie, Chypre et le Caire, avant de retourner en Palestine.

Darwish a rédigé le Document sur l'indépendance palestinienne, qui a été déclarée en Algérie en 1988.

Darwish a laissé de nombreuses traces littéraires, les maisons d'édition s'empressent toujours de les imprimer et ses œuvres ont été traduites dans 39 langues vivantes, et sont toujours traduites dans d'autres langues.

Les ventes de ses livres en arabe seul s’élevaient à plus d’un million d’exemplaires.

L’un de ses beaux poèmes : 'Sur cette terre', voici le fameux verset :

"Sur cette terre, il y a qui mérite vie : sur cette terre il y a la maitresse de la terre, mère des commencements, mère des aboutissements. Elle s’appelait Palestine. Puis on l’appelle Palestine. Dame, je mérite. Parce que tu es ma dame, je mérite la vie".

Mahmoud Darwish est décédé le 9 août 2008, après une opération à cœur ouvert au Texas Médical Center à Houston, USA.

 Des milliers de Palestiniens ont participé à ses funérailles malgré les barrages routiers qui traversent la Cisjordanie. Son corps a été transporté lors des  funérailles solennelles à Ramallah, où il a été enterré et un immense édifice a été construit en son honneur qui porte le nom de "parc Al-Barwa" ou musée Mahmoud Darwish.

F.N

 

 

Nouvelles connexes