Accueil Local 12/août/2020 08:48

L’état de santé des prisonniers malades, est inquiétant dans le centre de détention ' Hawara'

Ramallah, le 12 août 2020, WAFA- L’état de santé des prisonniers dans le centre de détention de ‘Hawara’ est très inquiétant suite à la politique de l’administration pénitentiaire qui ignore délibérément leurs maladies et leurs douleurs, en ne leur fournissant pas le traitement nécessaire, a indiqué la  commission chargée des affaires des prisonniers.

La Commission a révélé, dans son rapport, ce mercredi, que le détenu Ayesh Ismail Abu al-Esh (23 ans) de Naplouse, souffre de saignements et de bactéries dans l'estomac qui le font vomir en permanence, mais aucun traitement ne lui a été procuré.

 Lors de son arrestation, les soldats de l'occupation israélienne l'ont frappé sauvagement au ventre, ce qui a aggravé son état, il a besoin d’être transporté à l'hôpital, mais l'administration de la prison retarde son transfert.

Un autre prisonnier, Mahmoud Taym, de Naplouse, se plaint de tachycardie, de problèmes nerveux, de convulsions et de perte de conscience, mais l’administration ne lui fourni aucun traitement.

 Le rapport a présenté aussi le cas du détenu Muhammad Abu Mustafa (17 ans), de Naplouse, qui souffre des effets des agressions lors de son arrestation, où il a été sévèrement battu et piétiné par les soldats de l'occupation, qui lui ont resserré les menottes aux mains jusqu’au sang.

La commission a expliqué que l’administration pénitentiaire exerce la négligence médicale délibérée contre les prisonniers palestiniens malades et refuse de les transférer aux hôpitaux et de diagnostiquer leurs états.

Qadri Abu Bakr, directeur de la commission chargée des affaires des prisonniers, a dénoncé que le gouvernement israélien pratique une politique d'homicide médical délibéré contre les prisonniers, un crime qui s'élève au niveau de graves violations du droit des détenus malades.

Il est à noter que 33 prisonniers croupissent actuellement dans le centre de détention de 'Hawara'.

Plus de 700 prisonniers malades se trouvent dans les prisons de l’occupation, y compris des cas difficiles et complexes tels que les détenus  atteints du cancer, des maladies cardiaques des reins, des os, des handicapés et autres.

Il vaut la peine de noter que la négligence médicale dans les prisons de l’occupation israélienne, a entrainé la mort de dizaines de prisonniers Palestiniens.

F.N

 

 

Nouvelles connexes

Lire la suite