Accueil Les Prisonniers 26/septembre/2020 01:19

Le prisonnier Maher Al-Akhras entame son troisième mois de grève ouverte de la faim

Le prisonnier Maher Al-Akhras entame son troisième mois de grève ouverte de la faim

Ramallah, le 26 septembre 2020, WAFA- Le prisonnier, Maher Al-Akhras a entamé son troisième mois consécutif dans une grève ouverte de la faim, en protestation de sa détention administrative, a déclaré Hassan Abed Rabbo dans une interview accordée à la radio ‘Voix de Palestine, ce samedi. 

Abed Rabbo conseiller médiatique de la commission des affaires des prisonniers et ex-prisonnier, a mentionné que l’état de santé du prisonnier Al-Akhras s’aggrave de plus en plus car il refuse toujours de recevoir des fortifiants, il a perdu environ 20 kilos et insiste pour continuer sa grève de la faim jusqu'à la fin de sa détention administrative.

Abed Rabbo a indiqué, que l'administration pénitentiaire d'occupation retarde la délivrance des permis nécessaires aux avocats pour visiter le prisonnier.

Le prisonnier Al-Akharas, âgé de 49 ans, originaire du sud de Jénine, en Cisjordanie, entame une grève de la faim illimitée depuis le 27 juillet 2020, en protestation de sa détention administrative, il est confronté actuellement à de graves problèmes de santé.

Al-Akharas a été arrêté à plusieurs reprises : la première en 1989, la seconde en 2004, puis il a été de nouveau arrêté en 2009 et 2018.

Le prisonnier est père de six enfants, dont une fille de 6 ans, il travaillait dans l'agriculture avant son arrestation, il souffre d'hypertension, depuis sa détention en 2018.

La détention administrative est une procédure qui permet à l’armée israélienne de détenir une personne pour une période de 6 mois maximum, renouvelable de manière indéfinie, sans inculpation ni procès.

Selon les statistiques officielles, publiées par l'Autorité des affaires pénitentiaires, le nombre de détenus palestiniens s'élève à 5 700, dont 230 enfants, 48 femmes, 500 détenus administratifs (sans chef d’inculpation) et 1 800 malades, dont 700 nécessitent une intervention médicale urgente.

F.N

 

 

 

 

Nouvelles connexes

Lire la suite