Accueil Occupation 28/septembre/2020 10:07

Les forces d’occupation ferment la mosquée d’Al-Ibrahimi

Les forces d’occupation ferment la mosquée d’Al-Ibrahimi

Hébron, le 28 septembre 2020, WAFA- Les autorités d’occupation israéliennes ont fermé aujourd’hui la mosquée d’Al-Ibrahimi dans la ville occupée d’Hébron et ont renforcé leurs mesures à proximité et dans la vieille ville, sous prétexte de protéger les célébrations des colons de la fête juive ‘Yom Kippour’, selon notre correspondant.  

Pour que les colons célèbrent leur fête, Israël délibère de harceler les résidents de la région et d’étouffer leur vie.

Le Cheikh Hafzy Abu Sneineh, directeur de la mosquée a dit que la fermeture de la mosquée par Israël a commencé depuis hier après-midi, et continuera jusqu'à ce soir, ajoutant que les colons ont érigé des tentes dans le parc de la mosquée.

A son tour, le membre du comite exécutif de l’OLP, Ahmed Al-Tamimi a considéré ces mesures d’une violation flagrantes des religieux divines, d’une provocation aux sentiments des musulmans du monde entier, et d’une attaque contre les droits de l'homme et la liberté de culte, qui sont garantis par toutes les lois et lois internationales.

Il a mentionné que la fermeture de la mosquée Al-Ibrahimi coïncide avec les attaques des colons contre les fidèles, les gardes de la mosquée, ainsi que la prévention de l'appel à la prière.

La mosquée Al-Ibrahimi est située dans la vieille ville d‘Hébron, à quelques centaines de mètres de la partie de la ville occupée illégalement par environ 400 colons extrémistes.

Depuis 1967, la mosquée al-Ibrahimi, comme tous les autres lieux saints musulmans en Palestine, est devenue une cible pour les troupes de l’occupation israélienne et les colons.

En 1994, Israël a divisé la mosquée Al-Ibrahimi entre musulmans et juifs, après qu‘un colon israélien ait abattu 30 Palestiniens lors d‘une prière à l‘aube.

De nos jours, Israël contrôle l’accès des Palestiniens à la mosquée, empêche beaucoup de personnes de prier sur place et interdit fréquemment l’appel à la prière sous prétexte que cela dérange les colons.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite