NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil Rapports et Enquêtes 14/October/2020 11:36 AM

32 enfants et trois femmes parmi plus de 300 citoyens appréhendés le mois dernier par les forces d’occupation

32 enfants et trois femmes parmi plus de 300 citoyens appréhendés le mois dernier par les forces d’occupation

Ramallah, le 14 octobre 2020, WAFA- Les institutions des prisonniers et des droits de l’homme ont révélé aujourd’hui dans une fiche d’information que les forces d’occupation israéliennes ont arrêté 341 citoyens, y compris 32 enfants et trois femmes.

Les institutions (la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, le Club du prisonnier palestinien, l’institution ‘Addameer’ de soutien aux prisonniers et des droits de l'homme et le centre d’information de Wadi Hilweh-Silwan) ont précisé que les autorités d’occupation ont capturé 117 citoyens à Jérusalem, 25 à Ramallah, 80 à Hébron, 28 à Jénine, 30 à Bethléem, 9 à Naplouse, 13 à Tulkarem, 10 à Qalqilya, 6 à Jéricho, 4 à Tubas, 4 à Salfit et 15 de la bande de Gaza.

Jusqu’au mois dernier, le nombre des Palestiniens incarcérés dans les geôles israéliennes, atteint 4400, y compris 39 prisonnières, 155 enfants et 350 détenus administratifs.

S’agissant le dossier de la détention administrative, les deux détenus Palestiniens Maher Al-Akharas et Abdul Rahman Shuaibat ont entamé une grève de la faim, en protestation contre cette politique injuste et arbitraire, notant que le détenu Al-Akharas poursuit sa grève jusqu’à présent

Les prisonniers grévistes subissent les conditions de santé très difficiles et les sanctions pratiquées par l’administration des prisons israéliennes.

En ce qui concerne les prisonniers malades, 13 prisonniers malades croupissant dans la prison ‘Clinique d’Al-Ramla’ souffrent des conditions de santé très déplorables et des politiques répressives par les geôliers israéliens.

Concernant le dossier des arrestations quotidiennes, Israël poursuit l’arrestation des citoyens Palestiniens, principalement à Jérusalem occupée, et pratique toutes les formes de torture, d’insultes et du mauvais traitement à leur encontre.

Il convient de mentionner que les autorités d’occupation poursuivent la détention des enfants pendant la pandémie de corona, dans des conditions pitoyables.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite