Accueil Occupation 19/octobre/2020 09:18

Violations et agressions des forces d’occupation israéliennes et des colons en Cisjordanie

 

Cisjordanie, le 19 octobre 2020, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes et les colons ont effectué plusieurs violations et agressions ce lundi, contre les Palestiniens en Cisjordanie et à Jerusalem .

A Jérusalem, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté aujourd’hui un jeune Palestinien, après la perquisition de sa maison dans la vieille ville de Jérusalem, ainsi que deux gardes de la mosquée Al-Aqsa, ont indiqué des sources locales.

Le jeune homme a été transféré au centre d’interrogatoire.

Par ailleurs, la municipalité d’occupation israélienne à Jérusalem a remis aujourd’hui des notifications à 13 citoyens pour la démolition de leurs domiciles dans la localité de Silwan au sud de la mosquée sainte d’Al-Aqsa.

La démolition des maisons sera réalisée sous prétexte de la construction sans permis, un prétexte utilisé par Israël pour lutter contre  l’existence palestinienne à Jérusalem occupée et limiter l’expansion palestinienne dans la ville sainte.

Les 13 maisons sont habitées par 76 personnes, principalement des enfants et des femmes et la plupart des maisons sont construites depuis plus de 10 ans.

Les habitants Palestiniens de la localité de Silwan, située au sud de la mosquée d’Al-Aqsa, souffrent des risques d’évacuation et d’exil après que la cour suprême israélienne a permis à l’organisation coloniale ‘Ateret Cohenim’ d’expulser 700 Palestiniens, en présumant que leurs maisons ont été construites sur des terres appartenant aux juifs avant la Nakba de 1948.

En outre, les forces d’occupation israéliennes ont appréhendé la nuit dernière et tôt ce matin neuf citoyens de diverses régions de la Cisjordanie occupée, selon le Club du prisonnier.

Il a précisé que les forces d’occupation ont capturé trois citoyens à Hébron, deux à Qalqilya, un ex-prisonnier à Bethléem, trois à Jérusalem occupée dont un ex-prisonnier.

 Les forces israéliennes attaquent fréquemment des maisons palestiniennes dans des zones situées sous le contrôle total de l‘Autorité palestinienne, les fouillent les endommagent et provoquent la panique chez les résidents, d’autant plus que ces incursions sont menées pendant la nuit ou tôt le matin.

Dans le nord de la vallée du Jourdain, les forces d’occupation ont démoli aujourd’hui une tente résidentielle dans le hameau d’Al-Farisiya, selon l’activiste local, Aref Daraghmeh.

Les forces israéliennes ont démoli des structures résidentielles, notamment des tentes, et saisi des réservoirs d‘eau pour les villageois afin de les déplacer par la force et de s’emparer de leurs terres pour la construction de colonies.

Israël, qui a déclaré vouloir annexer la vallée du Jourdain dans une démarche fortement opposée par les Palestiniens et la communauté internationale, tente de pousser ses résidents palestiniens hors de la zone en ne leur permettant pas de construire ou d'avoir des services de base tels que des abris, de l'eau et électricité.

La vallée du Jourdain est classée comme zone 'C’selon les accords d'Oslo et est sous le contrôle militaire israélien total. Les Palestiniens ne sont pas autorisés à la développer ou à y construire sans un permis de l'armée, ce qui est impossible à obtenir.

Les colons : Des colons ont installé ce lundi une tente et l’ont clôturée sur la montagne d’Al-Najmeh située dans le village de Jaloud au sud-est de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon le responsable du dossier de la colonisation au nord de la Cisjordanie, Ghassan Daghlas.

Il a exprimé sa préoccupation que l’installation de cette tente est une étape pour construire un nouvel avant-poste sur la montagne d’Al-Najmeh entourée de toutes les directions par des champs d’oliviers vivaces menacés de nouveau par la colonisation.

 Les colons de la colonie illégale de Yakir construite sur les terres de la ville de Deir Istia, au nord de Salfit en Cisjordanie occupée, ont entravé le travail du personnel de l'agence de presse palestinienne "WAFA" alors qu'ils filmaient des terres menacées par Israël d’accaparement, selon notre correspondant.

Le garde a appelé également une force de l'armée d'occupation et ouvert la porte de la colonie à un certain nombre de colons qui se sont rassemblés près d'une piscine qu'ils ont construite il y a plusieurs mois sur la terre d'Abu Hijleh.

L'armée d'occupation a averti l’équipe de WAFA et le propriétaire de la terre après les avoir détenus pendant plus d'une heure, de ne pas pénétrer dans la zone sous prétexte qu'il s'agit d'une zone militaire fermée.

Des colons israéliens ont inondé aujourd’hui les terres de Palestiniens avec des eaux usées, dans le village de Deir Al-Hattab, à l’est de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupé, a indiqué une source locale.

Ghassan Daghlas, responsable du dossier de colonisation au nord de la Cisjordanie, a déclaré à WAFA, que les colons de la colonie d'Alon Moreh", ont inondé les terres de Palestiniens avec des eaux usées.

« Cette agression coïncide avec la saison de la récolte des olives » a ajouté Daghlas.

Daghlas a mentionné que la majorité de terres dans le village sont plantées d’oliviers, affirmant que l’agression des colons causera de lourdes pertes pour les agriculteurs.

Lundi soir, des colons ont pris d'assaut Jabal Sabih, qui appartient aux terres des villages de Beita, Qablan et Yatma, au sud de Naplouse, au nord de la Cisjordanie

Le responsable du dossier du suivi des activitees de la colonisation dans le nord de la Cisjordanie, Ghassan Douglas, a déclaré à  WAFA, qu'un groupe de colons avait pris d'assaut le sommet de la montagne Jabal Sabih et ont installee des tentes, sous la protection de l'armée d'occupation israélienne.

A Jérusalem 74 colons ont pris d'assaut la mosquée Al-Aqsa par la porte des Magrébins et ont effectué des marches provocantes, sous la protection des forces d'occupation.

La violence des colons israéliens n’est pas un phénomène aléatoire en Cisjordanie.  Les colons saccagent quotidiennement les arbres et vandalisent les oliviers de Palestiniens, provoquant des pertes financières aux agriculteurs.

F.N

Nouvelles connexes

Lire la suite