Accueil Occupation 07/novembre/2020 03:13

La Belgique demande à Israël une compensation pour la démolition de maisons palestiniennes

La Belgique demande à Israël une compensation pour la démolition de maisons palestiniennes

 

Bruxelles, le 7 novembre 2020, WAFA - La Belgique a demandé aux autorités israéliennes de payer une compensation pour la démolition de bâtiments et maisons palestiniens construits avec un soutien de la Belgique, dans le cadre de l'aide humanitaire en Cisjordanie.

Dans un communiqué de presse publié par le ministre belge des Affaires étrangères, il a exprimé sa préoccupation face à l'augmentation du nombre de démolitions et de saisies par les autorités israéliennes de bâtiments et de projets humanitaires dans la région (C) en Cisjordanie, ajoutant que La Belgique est horrifiée par la destruction d'environ 76 maisons, installations et baraques dans la vallée du Jourdain. 

La Belgique a appelé les autorités israéliennes à mettre un terme à la démolition de l'aide humanitaire, conformément au droit international humanitaire, affirmant son soutien aux projets d'infrastructure, où cette infrastructure a été construite avec des fonds belges, dans le cadre de l'aide humanitaire mise en œuvre par l'Union de protection de la Cisjordanie, et elle a exigé une compensation d'Israël pour les démolitions.

Le ministère belge a également condamné la démolition de quatre maisons dans les territoires palestiniens occupés, le mois dernier, par les autorités israéliennes, au sud d'Hébron. 

Dans sa déclaration, le ministère a réaffirmé que la démolition des infrastructures et des bâtiments en Cisjordanie méprise le droit international humanitaire, en particulier la quatrième Convention de Genève. 

La diplomatie belge a fait savoir que la Belgique n’est pas le seul donateur international confronté à la démolition, sachant que depuis 2017 avec une initiative de la Belgique, un groupe de pays partenaires touchés a systématiquement communiqué avec les autorités israéliennes pour exiger qu'elles arrêtent les démolitions, réparent les projets endommagés ou compensent les dommages subis.

La Belgique, en tant que membre du Conseil de sécurité des Nations unies, a également exprimé sa préoccupation concernant la démolition des écoles, affirmant le droit des enfants palestiniens comme tous les autres enfants du monde à l'éducation, soulignant que ce droit garanti dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, le Traité international sur les droits économiques, sociaux et culturels et la Convention relative aux droits de l'enfant.

En fin La Belgique a également appelé les autorités israéliennes à ne pas appliquer les ordres de démolition des écoles dans plusieurs région de la Cisjordanie afin de protéger 52 écoles palestiniennes.

R.N

 

Nouvelles connexes

Lire la suite