Accueil PLO 20/novembre/2020 01:13

Ashrawi: Étiqueter les produits des colonies comme « fabriqués en Israël » est une approbation du pillage de terres palestiniennes

Ashrawi: Étiqueter les produits des colonies comme « fabriqués en Israël » est une approbation du pillage de terres palestiniennes
Le membre du comité exécutif de l’OLP, Hanan Ashrawi

Ramallah, le 20 novembre 2020, WAFA- Le membre du comité exécutif de l’OLP, Hanan Ashrawi a considéré l’étiquetage les produits fabriqués à l’intérieur des colonies israéliennes illégales comme «fabriqués en Israël» ou «produits d’Israël» d’une politique scandaleuse et illégale équivalant à la reconnaissance de facto de l’annexion par Israël de la majeure partie de la Cisjordanie. Il s’agit d’une tentative de légitimer le vol des terres palestiniennes et le pillage des ressources palestiniennes qui va à l’encontre des principes fondamentaux du droit international et du consensus mondial.

Elle a indiqué que la visite du secrétaire américain en Cisjordanie occupée est un ultime effort de l'administration américaine sortante pour enraciner son schéma de criminalité, d'illégalité et de complicité directe dans la colonisation de la Palestine et la dépossession de notre peuple.

Elle a ajouté : «  Il s’agit également d’une exploitation cynique de la part de M. Pompeo pour faire progresser ses propres objectifs politiques personnels en tant que nouveau visage des idéologues d’extrême droite aux États-Unis. »

Ashrawi a confirmé que la déclaration d’hostilité de Pompeo contre les États et les organisations internationales qui étiquettent correctement les produits des colonies israéliennes est un affront aux obligations de la communauté internationale en vertu de la loi, y compris la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’ONU. Ces produits sont le produit du vol. Ils doivent être boycottés et non soutenus.

Elle a mentionne : « Ajoutant l'insulte à la blessure, Pompeo a également annoncé le découplage du territoire palestinien occupé, étiquetant les produits palestiniens de Cisjordanie et de Gaza comme des entités distinctes. C’est une mesure de plus affirmant que l’agenda de Trump a toujours été la privation du droit de vote du peuple palestinien et sa soumission permanente au contrôle illégal d’Israël. Il est également conforme au programme de cette administration de maintenir la division des Palestiniens et de maintenir le fossé interne.

Hanan Ashrawi a dit que cette administration américaine sortante a déployé tant d’efforts pour normaliser les violations israéliennes flagrantes du droit international, lutter contre les droits les plus élémentaires du peuple palestinien, ainsi qu’intimider et extorquer les pays pour qu’ils acceptent ces crimes. Ces déclarations sont le prolongement de cette hostilité et de cette complicité.

Elle a noté que de telles mesures malveillantes visent à accaparer l'administration américaine entrante avec des couches de mesures juridiques et administratives qui maintiennent l'héritage destructeur de Trump au-delà de son mandat perturbateur. Aussi scandaleuses qu’elles soient, ces politiques ont des conséquences très réelles sur la vie et les droits des Palestiniens qui doivent être défaites.

Elle a affirmé que le monde entier doit se remettre de l'héritage de Trump et du chaos qu'il a créé, ajoutant que es dirigeants palestiniens attendent avec impatience de travailler avec les États responsables pour tracer une nouvelle voie vers la justice et la paix, basée sur le respect mutuel et l'engagement envers la primauté du droit.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite