Accueil Cabinet 23/November/2020 12:55 PM

Shtayyeh: Notre relation avec Israël est une relation d'un peuple occupé avec un État occupant

Shtayyeh: Notre relation avec Israël est une relation d'un peuple occupé avec un État occupant

 

Ramallah, le 23 novembre 2020, WAFA- Lundi, au début de la 84ème session du gouvernement palestinien, le premier ministre, Mohammad Shtayyeh, a indiqué que les fonds de compensation doivent être  récupéré d’Israël qui aideront les Palestiniens à sortir de la situation financière difficile imposée par l'occupation, et une forte baisse de l'aide internationale ainsi que les conséquences de la pandémie de Corona.

Le Premier ministre a souligné que la relation qui lie l’Etat de Palestine avec Israël est une relation d'un peuple occupé avec un État occupant, et qu'il existe des accords signés qu'Israël n'a pas respectés, et que cette relation doit être basée sur le droit international et des décisions de légitimité internationale, et ce n'est pas une relation de sécurité ou financière, mais une relation d'un peuple occupé qui veut sa liberté et lutte pour terminer l’occupation.

Il a déclaré que la relation entre la Palestine et l'État d'occupation ne serait jamais «l'accord du siècle», rejeté par la direction palestinienne et son peuple, soulignant que le respect des accords signés sera signifier par l’ouverture des institutions de Jérusalem, l’exploitation du passage entre la Cisjordanie et Gaza, le retour des employés sur les ponts comme auparavant, la cessation des colonies et des saisies de terres, la tenue d'élections à Jérusalem, pour que toutes les terres relèvent de la souveraineté palestinienne et d’annuler l'administration civile, la libération des anciens prisonniers, ainsi que les questions des réfugiés, des frontières, des colonies et d’autres.

Shtayyeh a ajouté que la partie israélienne doit remplir ses obligations concernant ces conditions, appelant la communauté internationale à faire pression sur Israël pour respecter les accords et à faire pression pour un processus politique conforme aux termes de référence des lois et décisions internationales, avec un parrainage multilatéral international pour avoir un processus politique qui met fin à l'occupation.

Concernant la situation épidémiologique en Palestine, Shtayyeh a indiqué qu'il y a une accélération alarmante de la propagation du virus Corona dans divers gouvernorats du pays, dans la bande de Gaza, Naplouse, Jérusalem et Ramallah, ce qui oblige le gouvernement palestinien d’imposer une fermeture partielle.

Le Premier Ministre a souligné que l'unité nationale sera jamais renoncée, en attendant toujours l'approbation officielle du mouvement ‘Hamas’ pour organiser les élections pour réaliser l'unité.

Dans un autre contexte, Shtayyeh a exprimé sa tristesse concernant la nouvelle que les pays arabes tiennent des discussions sur l'ouverture d'ambassades en Israël, alors que ces pays n'ont pas d'ambassades ni des sièges diplomatiques sur les territoires de l'État de Palestine.

Le Premier Ministre a affirmé l’appel du Président Abbas en faveur d’un dialogue et la nécessité de coordonner avec la partie palestinienne sur toute question la concerne.

Shtayyeh a considéré que la visite du secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, à la colonie de Psagot sur les terres palestiniennes, et la considération des marchandises produites dans les colonies comme étant produites en Israël et la séparation entre les marchandises fabriquées en Cisjordanie et à Gaza, tout cela vient dans le contexte de l'attaque contre les droits du peuple palestinien et de la violation du droit international, qui vise à déchirer la géographie palestinienne, à légitimer les colonies et à créer des faits devant la nouvelle administration à Washington.

Dans un autre contexte, il a condamné les attaques des colons contre les habitants des différents villages en Cisjordanie et les tentatives d'évacuation des citoyens de leurs maisons sont une provocation aux sentiments des fidèles.

Le Premier ministre a appelé les institutions internationales des droits de l’homme à intervenir pour mettre fin à ces attaques, dans lesquelles la justice israélienne a rejeté toutes les revendications qui sont contre les colons qui visent à construire un ascenseur dans la mosquée Ibrahimi afin de modifier ses caractéristiques.

Stayyeh a apprécié le vote majoritaire en faveur de la résolution sur le droit à l'autodétermination du peuple palestinien à la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies, ainsi que de l'adoption par la Deuxième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies de la résolution intitulée: «La souveraineté permanente du peuple palestinien dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et pour la population arabe du Golan syrien occupé, pour leurs ressources naturelles ».

R.N

 

Nouvelles connexes