Accueil Occupation 01/January/2021 10:09 PM

Bilan des agressions des forces d’occupation et du vandalisme des colons contre les Palestinien en cette journée

 

Cisjordanie, le 1er janvier 2021, WAFA- Les attaques et les agressions contre les Palestiniens et leurs biens s’accentuent de jour en jour, par les forces israéliennes d’occupation et ses colons afin de s’emparer de leurs terres au profit de l’expansion coloniale.

Les agressions des forces d'occupation israéliennes:

Les forces d’occupation israéliennes ont aujourd’hui arrêté un citoyen du gouvernorat d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, selon des sources palestiniennes de sécurité.

Les sources ont rapporté à WAFA que les forces d’occupation avaient pris d’assaut la localité de Yatta au sud d’Hébron et ont arrêté le citoyen Iyad Hassan Abu Obaid après avoir fouillé et endommagé la maison de sa famille.

Dans ce contexte, les forces d’occupation ont pris d’assaut plusieurs quartiers dans la ville d’Hébron, ont placé des objets suspects et badges d'entraînement à proximité des maisons des citoyens, causant un cas de panique chez les citoyens.

Les campagnes d’arrestations israéliennes, accompagnées des agressions et de répressions contre les résidents locaux, font partie intégrante de la vie quotidienne des Palestiniens qui manquent une vie paisible et sécurisée sous l’effet de l’occupation israélienne.

Un citoyen a été blessé par balles et d'autres asphyxiés alors que les forces d’occupation israéliennes ont réprimé aujourd’hui une marche condamnant la construction d’un nouvel avant-poste dans la région de Jabal Al-Shurfa dans le village de Deir Jareer à l’est de Ramallah en Cisjordanie occupée, selon des sources locales.

Le Chef du conseil villageois de Deir Jareer, Ayman Alwi a dit à WAFA que les forces d’occupation ont lancé les balles métalliques recouvertes de caoutchouc et les bombes du sur les manifestants, blessant un d’entre eux par une balle métallique à la tête en plus d’asphyxiant plusieurs citoyens par inhalation du gaz.

La marche pacifique a été organisée en protestation contre l’intention de l’occupation de construire un nouvel avant-poste sur de vastes étendues de terres du village et à l’occasion du 56ème anniversaire du lancement de la révolution palestinienne contemporaine et le mouvement de Fatah.

Un Palestinien a été grièvement blessé aujourd’hui par balles des forces d'occupation israéliennes dans le village d'Al-Tuwana, au sud d'Hébron en Cisjordanie occupée, selon des sources locales.

Des témoins ont déclaré à WAFA que des soldats d’occupation avaient lancé les balles réelles à l’encontre du jeune Palestinien,  Haroun Rasmi Abu-Aram, âgé de 24 ans, et l'avaient gravement blessé au cou alors qu'il tentait d'empêcher les soldats de voler son propre générateur électrique.

Abu-Aram a été transporté d'urgence à l'hôpital public de Yatta voisin pour un traitement médical, où son état a été décrit comme critique.

Les forces d'occupation israéliennes ont attaqué ce vendredi des centaines de manifestants palestiniens prenant part à un événement non-violent dans le village de Beit Dajan, à l'est de Naplouse , dans le nord de la Cisjordanie occupée, contre la construction coloniale israélienne, selon des témoins.

Dans les détails signalés à l’agence de WAFA, des centaines de manifestants participaient à un rassemblement à la suite des prières hebdomadaires du vendredi dans la région pour protester contre l’accaparement par Israël de vastes étendues de terres palestiniennes au profit de l’expansion coloniale.

Les manifestants ont été accueillis avec une force brutale et les soldats israéliens ont tiré des cartouches de gaz lacrymogène pour disperser la manifestation, provoquant de dizaines des cas de suffocation par inhalation de gaz lacrymogène.

Au cours des derniers mois, les villageois organisent des manifestations hebdomadaires contre le vol continu de terres palestiniennes par Israël au profit de la construction et de l'expansion des colonies israéliennes illégales.

Dix-huit citoyens Palestiniens ont été blessés aujourd'hui alors que les forces d'occupation israéliennes ont attaqué la manifestation hebdomadaire anti-colonisation, qui a eu lieu dans le village de Kafr Qaddoum, près de la ville de Qalqilya, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon Murad Ishtaiwi.

Ishtaiwi, responsable du dossier de la résistance populaire dans le village, a rapporté à WAFA que des soldats israéliens avaient tiré intensivement des balles recouvertes de caoutchouc et des gaz lacrymogènes sur les manifestants, blessant dix-huit citoyens par balles métalliques recouvertes de caoutchouc. D'autres ont également souffert de suffocation par inhalation de gaz, y compris des enfants et des femmes.

Les résidents de Kafr Qaddoum et des villages voisins manifestent depuis de nombreuses années tous les vendredis contre la colonisation israélienne illégale et demandent aux autorités israéliennes de rouvrir la route principale du village, qui est bouclée par les autorités d’occupation depuis 2002.

Le vandalisme des colons :

Des colons israéliens ont attaqué jeudi soir une maison Palestinienne située à la périphérie de la localité de Huwara au sud de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon le responsable du dossier de la colonisation, Ghassan Daghlas.

Il a précisé qu’un groupe de colons ont jeté les pierres sur le domicile du citoyen Palestinien, Mutaz Al-Qasrawi, causant des dégâts matériels à l’intérieur de la maison.

Auparavant, des colons avaient attaqué des véhicules de citoyens dans la même zone. Ils ont également attaqué des véhicules de citoyens sur la route Ramallah-Naplouse près du village de Lubban Ash-Sharqiyia, ainsi que sur la route Jénine-Naplouse, à l'entrée de la colonie évacuée de «Homesh» près de Silat al-Dhahr à Jénine.

Depuis deux semaines maintenant, il y a une flambée de violence liée aux colons contre les Palestiniens et leurs propriétés, les autorités militaires israéliennes d'occupation ne faisant rien pour arrêter les attaques.

Des colons israéliens ont aujourd’hui agressé des bergers palestiniens  alors qu'ils faisaient paître leurs moutons dans la région d'Al-Thaala, près de la ville de Yatta à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, selon  Rateb Jabour, un responsable local chargé de surveiller les attaques dans la région par des colons israéliens coloniaux.

Il a rapporté à WAFA qu'un groupe de colons israéliens avait agressé les éleveurs et leurs moutons avec des pierres et des gourdins, et leur avait refusé l'accès aux pâturages pour faire paître le bétail.

La zone d’Al-Thaala fait partie de Masafer Yatta, une collection d'environ 19 hameaux bédouins nomades qui dépendent fortement de l'élevage comme principale source de vie.

Des colons israéliens ont attaqué ce vendredi la région de Khan Al-Laban près du village de Lubban Ash-Sharqiyia au sud de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon Ghassan Daghlas.

Daghlas, responsable du dossier de la colonisation au nord de la Cisjordanie occupée, a dit que des dizaines de colons ont attaqué la region susmentionnée, dans une tentative de la saisir.

Le 18 décembre 2020, les colons israéliens avaient pris d’assaut la région de Khan al-Laban, qui remonte à l'époque ottomane et couvre une superficie de 300 dunums et célèbre pour sa source d'eau, dans le village, détruisant des portes, des conduites d'eau et ses orangers.

Des colons israéliens ont déraciné aujourd'hui environ 300 oliviers dans le village de Hares, près de la ville de Salfit au nord de la Cisjordanie occupée, selon des sources locales.

Les sources ont déclaré à  l’Agence de presse WAFA, que les colons de la colonie illégale. Ravava, établie sur les terres du village mentionné,  avaient déraciné environ 300 oliviers, appartenant à des agriculteurs Palestiniens.

 Le gouverneur de Salfit, Abdullah Kamil a déclaré qu'il ne fallait pas garder le silence sur les attaques croissantes de l'occupation et de ses colons contre les habitants de la province et leurs propriétés, soulignant la nécessité d'accélérer la prise de mesures pratiques sur le terrain pour enrayer ces violations, par la résistance populaire et d’activer les comités de garde dans les zones résidentielles et les terres

Les colons ont intensifié leurs attaques contre les Palestiniens à travers la Cisjordanie occupée au cours des deux dernières semaines, profitant de la tolérance pratiquée par les autorités militaires d’occupation israéliennes à l’égard de ces attaques.

Dès le début de l’année 2020, les colons avaient déraciné des centaines d’oliviers en Cisjordanie occupée, en faveur de l’expansion coloniale.

En 2019, les colons israéliens avaient coupé et dévasté à environ 750 oliviers et les forces de l’occupation ont privé les agriculteurs Palestiniens de cueillir la récolte de plus de 2000 oliviers pendant la saison de la récolte d’olives, principale source de revenus de milliers de familles palestiniennes dans les campagnes.

La violence des colons est régulière en Cisjordanie occupée et est rarement poursuivie par les autorités israéliennes car l‘Autorité palestinienne n‘a aucune juridiction sur les colons israéliens.

Entre 500 000 et 600 000 Israéliens vivent dans des colonies exclusivement juives en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est en violation du droit international.

Toutes les colonies de peuplement en Cisjordanie sont illégales au regard du droit international, en particulier de l'article 49 de la quatrième Convention de Genève, qui dispose que la puissance occupante ne doit pas déporter ou transférer une partie de sa propre population civile dans le territoire qu'elle occupe.

F.N

 

Nouvelles connexes