Accueil Occupation 03/February/2021 10:28 AM

Les forces d’occupation ferment tous les points d'accès menant à Khirbet Hamsa et commencent à démanteler les habitations

Les forces d’occupation ferment tous les points d'accès menant à Khirbet Hamsa et commencent à démanteler les habitations

Vallée du Jourdain, le 3 février 2021, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes ont débuté aujourd’hui à démanteler des tentes et des habitations à Khirbet Hamsa Al-Fawqa dans le nord de la vallée du Jourdain.

Ce matin, les forces d’occupation avaient pris d’assaut Khirbet Hamsa et ont fermé tous les points d’accès qui y conduisent.

Notre correspondant a déclaré que les forces d’occupation ont arrêté l’activiste dans la Commission de la résistance contre le mur et la colonisation, Muhammed Matar et ont saisi deux véhicules.

La semaine dernière, les forces d’occupation ont démantelé et se sont emparé des habitations des citoyens.

La plupart des structures de la communauté ont été démolies en novembre de l’année dernière dans le cadre des efforts déployés par Israël pour vider la vallée du Jourdain de ses résidents palestiniens alors qu’il cherche à l’annexer malgré le tollé international contre l’annexion illégale des territoires palestiniens occupés.

Située dans la vallée du Jourdain, Khirbet Hamsa al-Fawqa est l'une des 38 communautés bédouines et éleveurs situées partiellement ou entièrement dans les « zones de tir » déclarées par Israël. Ce sont des communautés les plus vulnérables de Cisjordanie, avec un accès limité à l'éducation et les services de santé et aux infrastructures d'eau, d'assainissement et d'électricité.

Le centre israélien des droits de l'homme B'Tselem affirme que depuis des décennies, les autorités d'occupation ont mis en œuvre une politique visant à déplacer ces communautés en créant une réalité vivante difficile à supporter et en poussant les gens à quitter leurs habitations "comme s'il s'agissait de leur libre arbitre. "

Selon B'Tselem, il y a environ 2 700 personnes vivant dans une vingtaine de communautés de la vallée du Jourdain, sur des terres ou à la périphérie de terres que l'armée a déclarées zones de tir. Les autorités d'occupation cherchent, par divers moyens, à empêcher les gens de continuer à résider dans la région, et parmi ces moyens figure la démolition répétée de leurs maisons.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite