Accueil Occupation 15/February/2021 09:03 AM

Israël empêche le développement du secteur technologique palestinien.

Israël empêche le développement du secteur technologique palestinien.

 

Ramallah, le 15 février 2021, WAFA- Le ministère des Communications et des Technologies de l'information, Ishaq Sidr a condamné, lundi, la décision du ministre israélien intérimaire des Communications, Benny Gantz, d'autoriser les entreprises israéliennes de télécommunications cellulaires à étendre leur couverture du réseau de quatrième génération en Cisjordanie à 95%, ignorant ainsi les lois internationales et les droits légitimes du peuple palestinien.

Sidr, a confirmé, dans un communiqué de presse, que le ministère suit de près l'affaire avec les autorités compétentes, y compris l'Union internationale des télécommunications et le Bureau international du Quartet et qu'il déposera une plainte devant les tribunaux internationaux, pour mettre fin à cette transgression flagrante.

" La partie israélienne, par ce fait, vise à détruire l'économie palestinienne, à frapper les entreprises de télécommunications palestiniennes et à empêcher le développement du secteur technologique palestinien, alors que les Palestiniens sont encore privés aujourd'hui des services des quatrième et cinquième générations, le gouvernement israélien continue d'imposer un fait accompli sur le terrain et dans l'espace, ce qui représente  une violation et un vol des capacités du peuple palestinien",  a mentionné Sidr.

Le ministere a estimé que cette mesure est l'achèvement d'un plan systématique pour contrôler les ressources en fréquences, des Palestiniens qui sont des ressources rares et l'élément de base pour l'exploitation et la diffusion modernes des services de communication et de technologie qui sont devenus le principal levier de tous les horizons.

IL a appelé tous les organismes internationaux concernés à agir rapidement.

Pour sa part, le PDG du groupe de communication palestinien, Ammar al-Al-Aker, a estimé que la décision israélienne d'étendre la couverture des réseaux israéliens de quatrième génération dans les territoires palestiniens équivaut à une invasion du marché palestinien et une tentative de légitimer les colonies israéliennes en les traitant comme des terres appartenant à l'État d’occupation, soulignant la nécessité de concerter tous les efforts officiels et non officiels pour faire face à ces plans

Al-Aker a ajouté que le gouvernement d'occupation continue de refuser à nos entreprises l'utilisation de la quatrième et cinquième génération, ce qui prive nos abonnés de bénéficier des mêmes avantages offerts par les sociétés d'occupation.

"La communauté internationale est tenue d'arrêter de telles décisions, en forçant Israël à respecter les lois régissant le travail du secteur des télécommunications et en s'abstenant d'imposer un fait accompli par la force" a souligné Al-Akr.

F.N

 

Nouvelles connexes