Accueil Occupation 22/February/2021 03:02 PM

La judaïsation de la vieille ville d’Hébron

Ramallah, le 22 février 2021, WAFA- Le massacre perpétré par le colon Baruch Goldstein il y a 27 ans dans la Mosquée d’Al-Ibrahimi et qui a causé la mort de 29 fidèles palestiniens est poursuivi à ce jour, à travers le ciblage de l’histoire et de l’héritage de la ville d’Hébron, âgés de 5 000 ans.

Ce nouveau massacre vise à créer ce qu’on appelle ‘la ville juive d’Hébron’.

Depuis des années, des engins et des mécanismes de l’occupation fonctionnent dans la vieille ville pour détruire l’héritage palestinien dans l’objectif de construire des infrastructures pour un camp militaire de l’armée de l’occupation.

Imad Hamdan, directeur général de la Commission de reconstruction d'Hébron, a indiqué : ‘ces excavations et agressions constituent un vrai désastre qui menacent la vieille ville, rongée par la colonisation.

D’ailleurs, les colons exercent toutes les formes de terrorisme contre les palestiniens non-armés dans la vieille ville.

En 2018, le gouvernement de l’occupation a décidé de construire 31 unités coloniales et un trio maternel dans la vieille ville, cependant la commission de reconstruction d'Hébron a présenté une pétition au tribunal de l’occupation contre cette décision.

Hamdan a appelé à mettre fin à toutes ces pratiques dangereuses qui menacent la stabilité de la région, demandant à la communauté internationale d’intervenir immédiatement pour arrêter ces mesures illégales.

Abd Al-Hadi Hantash, spécialiste de la cartographie et de la colonisation dans la province d'Hébron, a considéré que ces excavations représentent une enfreinte contre les conventions et les résolutions internationales, notamment la décision de l'UNESCO d'inclure la Vieille Ville à Hébron et la mosquée d’Al-IBrahimi sur la Liste du patrimoine mondial, en tant que patrimoine culturel.

Le gouvernement de l’occupation avait construit 31 unités coloniales dans la vieille ville, après avoir amené plusieurs familles coloniales pour habiter dans la même région.

Hantash a également indiqué que les autorités de l’occupation ont lancé en 2020, un ordre interdisant toute construction dans la rue de ‘Shuhadaa’ dans la vieille ville.

En outre, il a expliqué que les excavations de l’occupation visent à annexer quatre avant-postes dans la localité : ‘Ibraham Avenue’ , ‘Beit Hadasa’, ‘Beit Romano’ et ‘Ramat Ishay’ avec les autres colonies voisines, créant ce qu’on appelle ‘le quartier juif’.

Yousef Al-Jabary, maire adjoint d'Hébron, a affirmé que la municipalité appelle toutes les institutions des droits de l’Homme à faire pression sur le gouvernement de l’occupation pour arrêter ses violations contre les palestiniens.

Environ 17 000 colons extrémistes habitent à Hébron, dans 27 colonies et plusieurs avant-postes.

De plus, les autorités de l’occupation ferment plus de 500 magasins au centre de la ville d’Hébron, par des ordres miliaires arbitraires, permettant aux colons de circuler librement sous la protection des forces israéliennes.

N.S   

Nouvelles connexes