Accueil Occupation 06/May/2021 09:26 PM

Le garcon sportif, Said

Le garcon sportif, Said

 

Zahran Maaly

Naplouse. Le 6 mai 2021, WAFA- Il y a quatre mois, le garçon Said Yousef Odeh  a fait ses seize ans, et ses rêves et ambitions sportifs ont grandi avec lui, avant que la nuit dernière une balle de l'armée d'occupation israélienne ne mette fin à ses jours, à l'entrée du village. d'Odla, au sud de Naplouse.

Il y a deux semaines, le garçon est rentré de Turquie dans son village, Odla, après avoir participé au championnat de football junior là-bas, heureux de ses réalisations, mais deux balles dans l'épaule et l'abdomen l'ont tué.

Odeh, le troisième de ses frères et sœurs, est un élève de dixième à l'école d'Odla, il s'est distingué parmi ses pairs par sa passion pour le football et les activités sportives.

Essam Awwad, directeur de l'école élémentaire pour garçons d'Odla, a déclaré à WAFA, que les enseignants et les élèves qui venaient d’apprendre la nouvelle de sa mort, étaient sous le choc car il se distinguait par sa moralité et son comportement.

Awad  a dit que le garçon Odeh aspirait beaucoup à devenir un footballeur bien connu, et malgré cela, sa passion pour le sport n'a pas affecté son niveau de scolarité, depuis six ans, il était caractérisé par une forte personnalité pleine de vitalité.

Selon le directeur Awad, Odeh est un ami de la plupart des élèves de l'école en raison de son activité et de son mouvement constant, car tout le monde l’aimait.

Depuis les heures du matin, les élèves des écoles se sont rendus sur les places de la ville pour accrocher des photos de leur camarade martyr sur les murs des maisons, et à l'hôpital gouvernemental de Rafidia, où se trouvait son corps.

Muhammad Yousef (18 ans), un ami proche du martyr Odeh, a parlé à WAFA, avec un gros chagrin: « Ils ont tué mon ami et l'ont laissé saigner pendant plus d'une heure à l'intérieur du véhicule militaire avant de permettre au Croissant-Rouge de le transporter."

« L'amour du sport et du football nous ont rapprochés, tout notre temps, nous étions ensemble, de beaux souvenirs nous ont réunis à l'école et au stade", a ajouté Youssef.

Le commentateur sportif, Khalil Jadallah a écrit sur sa page Facebook commentant le martyre Said: «Je l'ai beaucoup mentionné dans mon commentaire sur les matchs de football, puis à travers les vidéos que je publie."

 « Avec les années, il est rentré dans le dictionnaire des athlètes palestiniens inscrit comme «retraite anticipée», un terme qui ne fait pas référence à un joueur qui quitte le football en raison d'une blessure chronique ... C'est la retraite des martyrs » a déploré Jadallah.

F.N

 

 

Nouvelles connexes