Accueil Politique 07/May/2021 02:04 PM

Le Parlement arabe condamne le nettoyage ethnique par Israël contre les Palestiniens à Cheikh Jarrah

Le Parlement arabe condamne le nettoyage ethnique par Israël contre les Palestiniens à Cheikh Jarrah

Le Caire, le 7 mai 2021, WAFA- Le Parlement arabe a condamné le crime de nettoyage ethnique commis par les forces d’occupation israéliennes à travers le déplacement forcé et l’évacuation de 28 maisons résidées par 500 citoyens palestiniens dans le quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem occupée, en prélude de construire de nouvelles unités coloniales à leur place.

Dans son communiqué de presse, le Parlement arabe a confirmé que ce processus est un crime de nettoyage ethnique à part entière à la vue du monde et un point noir sur le front de la communauté internationale, car ces maisons sont le droit de leurs résidents Palestiniens et ont été légalement établis pour les réfugiés palestiniens qui ont été déplacés de force de leurs foyers en 1948.

Le Parlement a ajouté que l’utilisation de la force, de la violence et de la terreur par les forces d’occupation israéliennes pour expulser les Palestiniens de leurs domiciles et les remplacer par des colonies israéliennes illégales est un défi pour l’ONU et la communauté internationale dans son ensemble, et une violation flagrante des Conventions de Genève pertinentes, et un crime de guerre et un crime contre l'humanité conformément aux principes et aux dispositions de la Cour pénale internationale, et un crime passible de par le droit international et le droit international humanitaire.

A son tour, le Président du Parlement arabe, Adel Al-Asoumi a adressé des lettres au Secrétaire général des Nations Unies, au Président de l'Union interparlementaire, aux chefs des parlements régionaux et à la Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, affirmant la condamnation par le Parlement arabe de ce crime raciste qui viole les droits de l'homme et les lois internationales, tenant les forces d'occupation israéliennes et les dirigeants israéliens pour responsables de ce crime raciste puni par la loi en tant que crime contre l'humanité, tenant également la communauté internationale la responsabilité juridique, humanitaire et morale du silence et du non-traitement de ces crimes odieux.

Al-Asoumi a appelé la communauté internationale à prendre des mesures immédiates et à obliger les autorités d'occupation israéliennes à mettre un terme à ces crimes racistes, à activer les mécanismes du droit international et du droit international humanitaire, et à demander des comptes aux auteurs de ces crimes afin de parvenir à justice et équité pour le peuple palestinien contre qui tous les crimes de guerre et crimes contre l'humanité sont pratiqués.

H.A

Nouvelles connexes