Accueil Occupation 07/May/2021 04:45 PM

Les forces d’occupation répriment des manifestations pacifiques en Cisjordanie

 Les forces d’occupation répriment des manifestations pacifiques en Cisjordanie
Photo d'archive

Cisjordanie occupée, le 7 mai 2021, WAFA- Des dizaines de citoyens palestiniens ont été étouffés aujourd’hui alors que les forces d’occupation israéliennes ont réprimé les manifestations pacifiques hebdomadaires anti-colonisation dans différentes régions de la Cisjordanie occupée.

A Naplouse au nord de la Cisjordanie occupée, un nombre de citoyens ont été suffoqués alors que les forces d’occupation ont réprimé une activité sur la montagne de Sbeih à Beit au sud de la ville, selon le secrétaire du mouvement de Fatah Menwar Bani Shamseh.

Il a rapporté à WAFA que les soldats d’occupation ont tiré les bombes sonores et du gaz sur les participants à l’activité, causant des cas d’asphyxie.

Les colons tentent de construire un avant-poste colonial dans la région mais les habitants font échouer leur tentative à chaque fois.

A Beit Dajan à l’est de Naplouse, plusieurs citoyens Palestiniens ont été étouffés alors que les forces d’occupation israéliennes ont réprimé des centaines de citoyens participants à une marche pacifique organisée en protestation contre la construction d’avant-poste sur les terres du village, selon une source locale.

Les soldats d’occupation ont blessé un citoyen au pied et provoquent la suffocation parmi des autres.

En plus, les grenades à gaz lancés par les soldats d’occupation ont causé l’incendie des champs d’oliviers et des terres agricoles à l’est de Beit Dajan.

Beit Dajan est devenu une scène de manifestations hebdomadaires contre la décision des autorités israéliennes de construire de nouvelles colonies et d'étendre celles existantes aux dépens du territoire palestinien.

A Hébron au sud de la Cisjordanie occupée, les forces d'occupation israéliennes ont réprimé aujourd'hui un sit-in de solidarité avec les habitants de la région d'Ein al-Bayda au sud-est de Yatta au sud d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, selon une source locale.

Fouad Al-’Amour, un militant local  a confirmé que des dizaines de Palestiniens ont effectué la prière hebdomadaire du vendredi sur les terres de la région susmentionnée, nichée entre les colonies israéliennes illégales de Ma'on et Carmiel, en solidarité avec les propriétaires dont leurs terres risquent d'être saisies  au profit de la construction coloniale.

Parmi les participants au rassemblement, qui ont crié des slogans condamnant la construction de colonies et appelant à la fin de l'occupation étrangère israélienne, il y avait un certain nombre de militants de la solidarité internationale et de la paix.

Les soldats israéliens ont attaqué le site et ont agressé et insulté les participants afin de les disperser.

A Qalqilya au nord de la Cisjordanie occupée, les forces d’occupation avaient attaqué les participants à la manifestation hebdomadaire de Kafr Qaddoum, causant la suffocation parmi des dizaines de manifestants dont des enfants, selon des témoins.

Depuis des années, les villageois de Kafr Qaddoum et des villages voisins manifestent chaque vendredi contre les colonies israéliennes illégales et appellent les autorités israéliennes à rouvrir la route principale du village, qui est bouclée par les autorités d’occupation depuis 2002.

Les manifestations anti-colonisation :

Tous les vendredis, les Palestiniens organisent des manifestations pacifiques contre les colonies israéliennes illégales dans plusieurs villages et villes de Cisjordanie, construites au détriment de leurs terres privés.  

Israël ne veut aucune forme de résistance, et c'est pourquoi il est prêt toujours à réprimer toute manifestation pacifique contre la construction coloniale. Pour disperser les manifestations non-violentes des Palestiniens, l'armée d’occupation fait recours à la force en utilisant l’agression sauvage, les balles, les bombes de toutes sortes, font toujours de victimes parmi les Palestiniens sans défense.

La colonisation en Cisjordanie:

Plus de 700 000 Israéliens vivent dans des colonies exclusivement juives à Jérusalem-Est occupée et en Cisjordanie, en violation du droit international.

Israël a occupé Jérusalem et l'ensemble de la Cisjordanie après la guerre des Six jours de 1967 et a commencé à établir des colonies dans la région l'année suivante.

La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, est considérée comme un «territoire occupé» par le droit international, ce qui rend toutes les colonies juives illégales.

Israël continue son expansion de colonies, profitant du silence international et de la non-application des résolutions pertinentes reconnues par la communauté internationale.

Israël a récemment annoncé davantage de projets et de plans coloniaux en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est, et a procédé à davantage de démolition et de saisie de terres et de déplacement de citoyens palestiniens, de l'autre côté, les colons ont intensifié leurs attaques contre des Palestiniens sans défense dans toute la Cisjordanie.

H.A

Nouvelles connexes