Accueil Occupation 05/June/2021 01:07 PM

La campagne d'arrestations contre les Palestiniens dans les territoires de 1948 se poursuit

La campagne d'arrestations contre les Palestiniens dans les territoires de 1948 se poursuit

 

Ramallah, le 5 juin 2021, WAFA- Hassan Abd Rabbo porte-parole de la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, a déclaré que la campagne d'arrestations des Palestiniens dans les territoires de 48 se poursuit et que plus de 185 inculpations ont été déposée contre eux en vue de leur soumission aux tribunaux, indiquant que 20 % des détenus sont des enfants.

Les forces d'occupation lancent une campagne d'arrestations sans précédent et frénétique à l'intérieur des territoires de 1948, touchant un grand nombre de citoyens, car le nombre de détenus au cours des derniers jours a dépassé 1550 arrestations, et la publication d'actes d'accusation contre eux, dans le contexte de leur participation aux événements de rejet de la politique israélienne systématique de harcèlement du peuple palestinien, en particulier ce qui se passe dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem, où il existe un plan pour expulser les Palestiniens de leurs maisons.

Dans un autre contexte concernant les prisonniers dans les geôles israéliennes, Abed Rabbo a évoqué, dans une interview à la radio « Voix de Palestine », ce samedi, que le prisonnier Ghazanfar Abu Atwan poursuit sa grève de la faim ouverte pour le 32e jour consécutif en refusant sa détention administrative,  il s'est à plusieurs reprises abstenu de boire de l'eau en signe de protestation contre la politique d'isolement, tandis que les prisonnier Cheikh Khader, Adnan Omar Al-Shami et Youssef Al-Amer ont entamé une grève de la faim ouverte, refusant la détention administrative.

Abed Rabbo a indiqué que la Commission chargée des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, tiendra une réunion au cours des deux prochains jours avec le Comité international de la Croix-Rouge pour discuter des conditions des prisonniers malades, et de la question de la reprise des visites familiales aux prisonniers suspendues depuis mars dernier.

La détention administrative est l’arrestation et la détention d’une personne par l’autorité militaire, sans inculpation ni jugement, pour une durée inconnue et renouvelable indéfiniment.

Pratiquée par Israël pour des « raisons de sécurité », c’est aujourd’hui un véritable élément de pression contre toutes celles et tous ceux  qui contestent y compris pacifiquement l’occupation israélienne.

Le système de justice ne permet pas au prisonnier l’accès à une procédure équitable, et la possibilité de recours n’existe pas. Le jugement et son résultat dépendent donc entièrement de la décision de l’appareil militaire

Il y a environ 350 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes dans le cadre de la soi-disant détention administrative, une politique qui permet aux autorités israéliennes de détenir des Palestiniens sans porter plainte contre eux ni leur permettre d'être jugés.

F.N

Nouvelles connexes