Accueil Occupation 11/June/2021 02:41 PM

Un bambin suffoque à cause des gaz lacrymogènes de l'armée israélienne à Kafr Qaddoum

Un bambin suffoque à cause des gaz lacrymogènes de l'armée israélienne à Kafr Qaddoum

Qalqilya, le 11 juin 2021, WAFA- Un bambin a été suffoqué à cause des gaz lacrymogènes de l'armée israélienne dans le village de Kafr Qaddoum, à l’est Qalqilya, en Cisjordanie occupée, selon des témoins.

Ils ont rapporté à WAFA que les soldats d’occupation israéliens ont lancé intensivement les bombes lacrymogènes sur les maisons palestiniennes dans le village alors qu’ils ont réprimé la marche pacifique de Kafr Qaddoum, étouffant la fillete de 8 mois, Noursin Louay Abdullah.

Chaque vendredi, les habitants du village de Kafr Qadoum et d’autres villages voisins organisent une marche pacifique en vue de protester contre la colonisation illégale et de demander l’ouverture de la rue du village fermée depuis plus de 16 ans.

La route fermée de Kafr Qaddoum :

Avant 2003, les habitants de Kafr Qaddoum empruntaient une route plus courte à l'est pour aller et venir dans les villes et villages voisins. Cependant, au fur et à mesure que les colonies se sont développées au point de submerger la route, elle est devenue fermée à l'usage des Palestiniens, a déclaré l'Association des droits de l'homme "Addameer”.

La seule route alternative est environ six fois plus longue que la route précédente, ce qui perturbe la capacité des villageois à fréquenter l’université, leur travail et d’autres aspects vitaux de leur bien-être économique et social, a noté Addameer.

Bien que le Comité de résistance populaire de Kafr Qaddoum ait porté son cas devant la Haute Cour israélienne en 2003, le statut juridique de la route reste inchangé, a souligné Addameer.

Après l'échec de tous les appels judiciaires, les villageois ont décidé d'organiser des manifestations hebdomadaires en juillet 2011, une étape qui a été violemment réprimée par les forces israéliennes.

Les manifestations anti-colonisation :

Tous les vendredis, les Palestiniens organisent des manifestations pacifiques contre les colonies israéliennes illégales dans plusieurs villages et villes de Cisjordanie, construites au détriment de leurs terres privés.  

Israël ne veut aucune forme de résistance, et c'est pourquoi il est prêt toujours à réprimer toute manifestation pacifique contre la construction coloniale. Pour disperser les manifestations non-violentes des Palestiniens, l'armée d’occupation fait recours à la force en utilisant l’agression sauvage, les balles, les bombes de toutes sortes, font toujours de victimes parmi les Palestiniens sans défense.

La colonisation en Cisjordanie:

Plus de 700 000 Israéliens vivent dans des colonies exclusivement juives à Jérusalem-Est occupée et en Cisjordanie, en violation du droit international.

Israël a occupé Jérusalem et l'ensemble de la Cisjordanie après la guerre des Six jours de 1967 et a commencé à établir des colonies dans la région l'année suivante.

La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, est considérée comme un «territoire occupé» par le droit international, ce qui rend toutes les colonies juives illégales.

Israël continue son expansion de colonies, profitant du silence international et de la non-application des résolutions pertinentes reconnues par la communauté internationale.

Israël a récemment annoncé davantage de projets et de plans coloniaux en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est, et a procédé à davantage de démolition et de saisie de terres et de déplacement de citoyens palestiniens, de l'autre côté, les colons ont intensifié leurs attaques contre des Palestiniens sans défense dans toute la Cisjordanie.

H.A

Nouvelles connexes