Accueil Occupation 22/October/2021 04:24 PM

Les forces d’occupation répriment une manifestation réclamant la libération des corps de trois martyrs de Jérusalem

Les forces d’occupation répriment une manifestation réclamant la  libération des corps de trois martyrs de Jérusalem
Les trois martyrs tués par les forces d'occupation le 26 septembre et detenus dans les morgues d'occupation.

Jérusalem, le 22 octobre 2021, WAFA- Deux jeunes Palestiniens ont été blessés par des balles israéliennes alors que les forces d'occupation israéliennes ont réprimé une marche exigeant la récupération des corps de 3 martyrs dans la localité de Biddu, au nord-ouest de Jérusalem, selon des sources locales.

Ils ont déclaré à WAFA que les forces d'occupation ont pris d'assaut la zone d'al-Karm près de la localité, après le début d'une marche exigeant la récupération des corps de 3 martyrs : Ahmed Zahran, Mahmoud Humaidan et Zakaria Badwan liquidés par les forces d’occupation le 26 septembre dernier et détenus dans les réfrigérateurs de l'occupation.

Les sources ont ajouté que les forces d’occupation ont tiré les bombes assourdissantes, des gaz lacrymogènes et des balles réelles et en caoutchouc, blessant deux Palestiniens  à la main et à la cuisse.

La localité de Biddu et les villages voisins sont témoins d'affrontements continus avec les forces d'occupation israéliennes, où les citoyens se rassemblent et dénoncent la détention continue des corps des martyrs.

Depuis 2015, Israël retient les corps de 55 Palestiniens tués dans les morgues. En outre, environ 260 Palestiniens tués depuis l'occupation de 1967 sont enterrés dans ce que l'on appelle des cimetières numérotés dans le nord d'Israël.

Il n'y a pas d'informations précises sur les cimetières numérotés ou leurs emplacements où les tombes ne sont marquées que par des numéros. Cependant, en 2003, l'armée israélienne a confirmé l'existence d'au moins deux : le cimetière d'Amiad près de Safed et le cimetière de Jisr Adam dans la vallée du Jourdain. Il n'a pas nié que d'autres existent.

Selon les Palestiniens, les autorités israéliennes retiennent les corps des Palestiniens tués en guise de punition pour leurs familles en empêchant leur enterrement de manière appropriée et en les utilisant comme monnaie d'échange dans d'éventuels futurs accords d'échange de prisonniers.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite