Accueil Politique 05/December/2021 01:40 PM

Les Affaires étrangers : La communauté internationale doit redéfinir le terrorisme après que des officiels israéliens font l’éloge des tueurs d’un palestinien

Les Affaires étrangers : La communauté internationale doit redéfinir le terrorisme après que des officiels israéliens font l’éloge des tueurs d’un palestinien

Ramallah, le 5 décembre 2021, WAFA- Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a appelé aujourd'hui la communauté internationale à reconsidérer la définition du terrorisme, après que les responsables du gouvernement israélien ont fait l'éloge des policiers qui ont liquidé hier le jeune Palestinien Mohammad Sleemah sur la place de la porte de Damas à Jérusalem occupée.

Le ministère a exhorté dans son communiqué publié aujourd’hui les responsables de la communauté internationale à commencer un examen complet et à reformuler la définition du terrorisme et de ses annexes, et de ne pas laisser la question à Israël en tant qu'État occupant et d'apartheid de formuler cette définition ».

La déclaration était une réponse aux commentaires de la police israélienne qui a salué la « vigilance et la réponse rapide » des officiers qui ont abattu Sleemah, ainsi que les remarques du Premier ministre israélien Naftali Bennett qui ont également félicité les officiers pour avoir agi « rapidement et avec détermination ».

Le ministère a souligné qu'il suivait ce crime sous tous ses aspects en vue de le soumettre à la Cour pénale internationale, que la première espère agir immédiatement et ne pas subir le chantage d'Israël et de toutes les grandes puissances qui se dressent sur son côté.

Il a indiqué que ces positions constituent un feu vert pour que les soldats de l'occupation continuent de commettre davantage de crimes contre les citoyens palestiniens, condamnant les responsables israéliens et les blâmant pour ce crime extrajudiciaire et pour d'autres crimes commis contre notre peuple palestinien.

Le ministère a noté que la peur de la communauté internationale de critiquer Israël, la puissance occupante, reflète un déséquilibre majeur dans les relations entre la communauté internationale et Israël.

La diplomatie palestinienne a appelé la communauté internationale à assumer ses responsabilités vis-à-vis de l'occupation israélienne et à ne pas céder au fait accompli imposé par cette dernière.

Il convient de mentionner que le jeune Sleemah a été tué samedi soir lorsque des policiers israéliens ont ouvert le feu sur lui à bout portant à proximité de la place de la porte de Damas à Jérusalem occupée.

Une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montrait des policiers israéliens tirant directement sur Sleemah à bout portant jusqu'à sa mort.

La Société du Croissant-Rouge palestinien a déclaré que les forces d'occupation israéliennes avaient refusé l'accès de ses médecins au site de la fusillade pour fournir les premiers soins à Sleemah, peu de temps avant qu'il ne soit annoncé mort.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite