Accueil Occupation 13/May/2022 03:53 PM

Les forces d'occupation répriment la marche hebdomadaire de Kafr Qaddoum

Les forces d'occupation répriment la marche hebdomadaire de Kafr Qaddoum
Photo d'archive

Qalqilya, le 13 mai 2022, WAFA- Au moins deux Palestiniens ont été blessés par balles en acier recouvertes de caoutchouc, et des dizaines d'autres ont été asphyxiés, y compris des enfants, alors que les forces israéliennes réprimaient la manifestation pacifique anti-implantation dans le village de Kafr Qaddoum, à l'est de Qalqilya, en Cisjordanie occupée.

Le coordinateur du comité de résistance populaire du village de Kafr Qaddoum, Mourad Shtaiwi, a déclaré que les forces israéliennes avaient attaqué les participants au rassemblement avec des balles en acier recouvertes de caoutchouc et des grenades lacrymogènes, tirant et blessant deux jeunes aux membres inférieurs et provoquant des dizaines d'autres suffoquer à cause de l'inhalation de gaz lacrymogène.

Les participants au rassemblement ont également condamné le meurtre par les forces israéliennes de la journaliste d'Al-Jazeera, Shireen Abu Akleh, scandant des slogans condamnant les crimes de l'occupation israélienne contre le peuple palestinien, la terre et les lieux saints.

L'habitant de Kafr Qaddoum s'est également rassemblé pour protester contre la fermeture par Israël de la route principale qui relie le village de Kufr Qaddoum à la ville de Naplouse depuis 2003.

Avant 2003, les habitants de Kafr Qaddoum utilisaient une route plus courte vers l'est pour aller et venir dans les villes et villages voisins.

Cependant, au fur et à mesure que les colonies se sont étendues au point de submerger la route, celle-ci est devenue fermée à l'usage des Palestiniens, a déclaré l'Association des droits de l'homme Addameer.

La seule route alternative est environ six fois plus longue que la route précédente, ce qui perturbe la capacité des villageois à fréquenter l'université, leur travail et d'autres aspects vitaux de leur bien-être économique et social, a noté Addameer.

Bien que le Comité de résistance populaire de Kafr Qaddoum ait porté l'affaire devant la Haute Cour israélienne en 2003, le statut juridique de la route reste inchangée, a souligné Addameer.

Après l'échec de tous les recours légaux, les villageois ont décidé d'organiser des manifestations hebdomadaires en juillet 2011, une étape qui a été violemment réprimée par les forces israéliennes.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite