Accueil international 07/June/2022 07:16 PM

Les chefs des missions diplomatiques européennes visitent Wadi Qaddum à Jérusalem occupée

Les chefs des missions diplomatiques européennes visitent Wadi Qaddum à Jérusalem occupée

Jérusalem, le 7 juin 2022, WAFA - Des chefs de mission et des représentants de l'Union européenne ont visité aujourd’hui, Wadi Qaddoum dans la bourgade de Silwan à Jérusalem-Est occupée, où 74 citoyens palestiniens sont confrontés à des décisions de déplacement par l'occupation israélienne.

La visite a été organisée par les deux ONG israéliennes "Ir Amim" et "Bimkom", en coopération avec le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les diplomates européens ont été informés, selon un communiqué publié par le bureau du représentant de l'Union européenne en Palestine, de "l'environnement difficile et de l'aggravation des conditions auxquelles sont confrontés les habitants de Jérusalem-Est, qui ne jouissent pas du droit à un urbanisme et un développement du logement adéquats, cela laisse environ 74 Palestiniens, dont 42 enfants, au risque de déplacement, car il est presque impossible pour les Palestiniens de Jérusalem-Est d'obtenir les permis nécessaires de construire.

Selon le communiqué, les diplomates ont rencontré les habitants d'un immeuble de quatre étages, menacés de déplacement, ils ont évoqué leur longue lutte pour obtenir un permis de construction auprès des autorités israéliennes, mais ils font face à une expulsion imminente.

Les habitants ont également noté que depuis le début de 2022 jusqu'à aujourd'hui, 75 démolitions ont été effectuées rien qu'à Jérusalem-Est sous prétexte de l'absence de permis de construire.

La représentante adjointe de l'UE, Maria Velasco, a déclaré : "Je suis ici aujourd'hui avec mes collègues de l'Union européenne et d'autres pays pour exprimer ma solidarité avec les familles palestiniennes qui sont menacées de déplacement de leurs maisons. La pratique continue des démolitions et des expulsions à Jérusalem-Est occupée viole le droit international humanitaire et doit s'arrêter. Israël, en tant que puissance occupante, a le devoir de protéger la population ».

 « Aujourd'hui, nous sommes confrontés à un nombre sans précédent de Palestiniens qui risquent d'être déplacés dans la ville, en particulier dans plusieurs quartiers de Silwan ainsi qu'à Sheikh Jarrah et Al Walaja. En tant qu'être humain, il est très difficile de comprendre la détresse émotionnelle et le sentiment de désespoir vécus par ces familles et leurs enfants »  a-t-elle mentionné.

La représentante adjointe de l'UE a ajouté : :Avec les nombreuses tensions et provocations dont nous avons été témoins à Jérusalem récemment, y compris le statu quo des lieux saints, l'expulsion continue des Palestiniens de leurs maisons à Jérusalem-Est ne fait que nous éloigner d'une paix durable et juste et sape le renforcement de la confiance entre les parties ».

F.N

 

Nouvelles connexes