Accueil Politique 22/June/2022 09:16 AM

Condamnations palestiniennes concernant l’exécution par les colons d'un jeune palestinien

Condamnations palestiniennes concernant l’exécution par les colons d'un jeune palestinien

Ramallah, le 22 juin 2022, WAFA- Le meurtre par des colons israéliens d’un jeune Palestinien près de Salfit a suscité la condamnation de plusieurs parties palestiniennes.

Le Premier ministre Mohammad Shtayyeh a tenu la communauté internationale et le procureur de la Cour pénale internationale pleinement responsables du crime des colons hier, mardi, qui a coûté la vie du jeune Ali Hassan Harb du village de Iskaka près de Salfit, et de tous les crimes qui l'ont précédé et ceux qui suivront.

Shtayyeh a estimé que ces crimes se produisent en raison de l'absence de sanctions dissuasives pour les auteurs qui continuent de faire fi les résolutions et les condamnations internationales.

Il a dit que le terrorisme des soldats et des colons succèdent à profaner le sang d'innocents des vieux, des jeunes, des femmes et des enfants ; profitant de l’impunité tant que la communauté internationale continue son silence, et se contente de déclarations et condamnation qui n'arrêtent pas le terrorisme, ni ne dissuadent un criminel.

Shtayyeh a présenté ses condoléances à la famille du martyr et aux habitants de son village.

A son tour, le Conseil national palestinien (CNP) a tenu le gouvernement d'occupation responsable du martyre d'Ali Hassan Harb, poignardé à mort par un colon.

Le CNP a condamné, dans une déclaration publiée hier soir, ce crime, qui confirme la laideur de l'occupation, notant que ce crime s'inscrit dans la continuité de la série de meurtres quotidiens pratiqués par l'occupation et ses gangs, à travers le soutien et la protection des tueurs et des racistes.

Il a indiqué que ce crime rappelle les crimes commis par les colons contre le peuple palestinien, y compris l'incendie de la famille Dawabsheh dans le village de Douma et du garçon Mohammed Abu Khudair à Jérusalem et d'autres dizaines de crimes qui sont perpétrés sous les auspices et la protection de l'armée d'occupation et par une décision du gouvernement extrémiste raciste.

Le Conseil national a également tenu la communauté internationale responsable de son silence sur ces crimes, lui demandant de mettre fin à ces crimes répétés et de tenir ces tueurs et leur gouvernement raciste responsables et de les punir pour ces crimes organisés, ainsi que d'assurer la protection de notre peuple, de mettre fin à l'occupation et d’établir un État palestinien indépendant.

Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné le crime d'exécution du jeune, Ali Hassan Harb (27 ans), après avoir été poignardé par un colon.

Dans son communiqué publié hier soir, le ministère a considéré ce nouveau crime comme faisant partie intégrante de la série de meurtres quotidiens contre notre peuple et de l'échange de rôles entre l'armée d'occupation et les milices armées de colons, avec la couverture et l'approbation du niveau politique israélien.

Le ministère a tenu le gouvernement israélien, dirigé par l'extrémiste Naftali Bennett, entièrement et directement responsable de ce crime, appelant la communauté internationale à fournir une protection internationale à notre peuple.

"La Cour pénale internationale doit  ouvrir immédiatement ses enquêtes sur les crimes de l'occupation et de ses colons", a ajouté le ministère.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite